17 dilemmes vécus par tous les backpackers

16.09.19

Si tu pensais que de voyager avec ton sac à dos te permettrait d’éviter toutes les questions existentielles du quotidien, sache que t’as tort. Voyager peut parfois ressembler à un long jeu de Tu préfères quoi?, mais plutôt que de te demander si tu préfères te battre contre dix chevaux de la taille d’un canard ou un canard de la taille d’un cheval, tu dois faire face à des dilemmes plus importants. Est-ce que tu peux te permettre plus qu’une toast pour souper? Mmm. Est-ce que tu peux patienter un jour ou quatre avant de faire ton lavage? Peut-être pas. Voici 17 dilemmes qui pourraient facilement faire vivre d’horribles cauchemars à un backpacker.

Lit du haut ou lit du bas?

L’intimité qu’apporte le lit du haut peut sembler particulièrement attirante. Mais est-ce que tu te fais assez confiance pour y monter lorsque tu reviens dans le dortoir à 3 h du matin? Crois-moi, ces six marches peuvent parfois être aussi difficiles à gravir que l’Everest…

dilemmes moraux vécus par les backpackers : les lits superposés

Pub crawl ou soirée tranquille à l'auberge?

Y a une foule d’amis potentiels qui t’attendent… tout comme un dur lendemain de veille. Plusieurs facteurs sont à prendre en considération ici. Dois-tu te lever tôt demain? Souffres-tu du FOMO? Te reste-t-il assez d’argent pour investir dans des shooters sans nom qui goûte le décapant à peinture? Mmm. Pas facile comme décision.

Quand est-ce que je dois faire du lavage?

Laver ses vêtements, c’est du trouble. Dans le pire des cas, tu peux toujours blâmer les drôles d’odeur sur le gars à l’hygiène douteuse qui dort à l’autre bout du dortoir. Mais y a une limite au nombre de fois où tu peux laver tes bobettes dans l’évier et les suspendre à l’échelle de ton lit. Un bon matin, tu te regarderas dans le miroir et tu sauras qu’il est temps d’aller faire du lavage.

Est-ce socialement acceptable d’aller au McDo?

Voyager, c’est goûter à tous les éléments exotiques qu’on trouve sur la route. Mais lorsque t’es sur un régime de pain blanc, de bananes et de soupers communautaires, l’idée de manger un bon Big Mac semble particulièrement réconfortante. Si seulement il y avait un Tim Hortons pas loin…

dilemmes moraux vécus par les backpackers : le fast-food

À quelle fréquence devrais-je publier sur les réseaux sociaux?

Publier des photos de voyage quotidiennement est une bonne façon de gagner des followers, mais une mauvaise façon de garder tes vrais amis. Y'a une limite au nombre de photos de couchers de soleil et de cocktails d’auberge que tu peux mettre en ligne avant que tes amis arrêtent de te suivre (bon, ça, c’est seulement s’ils sont aussi irritables que moi). Oh, et quand tu te vantes sur les réseaux sociaux, oublie pas de taguer #hicanada. Kthx.

Combien d’épisodes puis-je regarder avant d’embêter tout le monde dans la salle commune?

Il y a toujours un gars aux yeux vitreux pour squatter la seule prise électrique du salon et passer six heures à regarder des séries sur Netflix avec ses écouteurs sur les oreilles. Mais on va s’le dire, on n’a parfois qu’une seule envie et c’est d’être ce gars-là. T’as pas traversé le monde pour regarder la télé, mais y a aucune honte à vouloir regarder The One Where Ross and Rachel Take a Break pour la 19e fois.

Devrais-je prendre le bus ou l’avion?

Est-ce que ça vaut la peine de passer 24 heures à se dandiner dans un bus pas confo lorsqu’un 50 $ de plus t’amènerait à destination en un temps, trois mouvements? Sobre, tu te dis « 50 $, pourquoi pas! C’est beaucoup pour mon maigre budget de backpacker. ». Dommage que tu changes d’avis lorsque, dépassé minuit, ta carte de crédit devient un véritable distributeur de Jägerbombs et de mauvaises décisions.

dilemmes moraux vécus par les backpackers : le transport

Devrais-je utiliser la toilette?

Quand t’es assis sur le bol de toilette à la maison, c’est facile de te convaincre que jamais tu n’accepterais de faire tes besoins dans une toilette sèche. Pourtant, lorsque la nature appelle — ou plutôt lorsqu’elle crie —, tout ce qui a une porte et du papier de toilette semble luxueux. Ou même sans papier de toilette… ou sans siège… ou sans porte.

Est-ce que j’ai vraiment besoin de ça?

Une deuxième paire de jeans? Pourquoi pas, le denim, c’est pas siii lourd. Plus de produits de beauté? Évidemment, les supermarchés se font rares de l’autre côté de l’océan. Des chaussures pour sortir? Duh, la salle commune de l’auberge est un véritable défilé de haute couture.

Est-ce que je passe la nuit debout ou est-ce que je me réveille aux aurores?

C’est toujours moins cher de voyager aux aurores, ce qui fait apparaître un dilemme qui divise les sages des vilains. Se coucher tôt est clairement l’option censée, mais c’est pas aussi l’fun (quoique ce l’est plus que de manquer son vol).

dilemmes moraux vécus par les backpackers : s'organiser

Est-ce éthique?

Si tu te poses la question, c’est que tu connais probablement la réponse. Personne n’a besoin de prendre un selfie avec un tigre. Mais il y a toujours des zones grises. Devrais-tu donner tout ton petit change aux personnes moins fortunées? Est-ce que de prendre le train laisse une plus grosse empreinte carbone? Heureusement, il existe une foule de façons de voyager vert pour te donner meilleure conscience.

Tour organisé ou voyage solo?

Si t’as pas beaucoup de temps, mais énormément d’argent (ha!), arrête de te poser la question. Prends ton sac et laisse-toi guider par quelqu’un d’autre. La seule chose que tu risques, c’est d’être assis à côté de Trevor, un comptable de Winnipeg qui insiste pour te parler de sa collection de cuillères antiques. Pis, crois-moi, il y a toujours un Trevor.

Est-ce que je peux manger ça?

Les étagères de bouffe gratuite des auberges peuvent être un véritable trésor… ou un amas de produits plus vieux que les cuillères de Trevor. C'est dans le frigo que le dilemme apparaît, quand tu fais face à un gigantesque buffet d'ingrédients clairement étiquetés avec le nom du propriétaire et la date de départ. Est-ce que prendre une cuillerée du Nutella de quelqu'un d'autre serait vraiment horrible? Oui. Tout à fait.

Voler de la nourriture en auberge

Combien de fois par semaine ai-je besoin d’appeler à la maison?

Certains voyageurs appellent leur maman chaque jour. Si t’es l’un d’eux, je dois te dire merci. Merci de mettre la barre extrêmement haute pour nous, communs des mortels, qui considérons qu’un simple texto disant « Je suis vivant! » une fois toutes les deux semaines est tout à fait correct.

Est-ce que je devrais me faire tatouer un souvenir de voyage?

Non. Nop. Jamais. Ta mère serait d’accord avec moi si seulement tu l’appelais pour lui demander conseil.

Est-ce que tu peux avoir du sexe dans un dortoir?

Encore une fois, non. En réalité, il ne s’agit même pas d’un dilemme. La réponse restera toujours non; les lits peuvent être bruyants et les draps ne couvrent malheureusement pas tous les bruits. Les chambres privées sont faites pour ça.

Etre respectueux en dortoir d'auberge de jeunesse

Est-ce que je dois absolument revenir à la maison?

Bien entendu, mais seulement lorsque tu auras dépensé le prêt de la banque (ou de maman et papa!) et tout ton petit change. À ce moment-là, le temps sera venu de retourner à la maison, de te trouver une job et d’économiser pour pouvoir recommencer.

À lire aussi

Guide d’un amateur de café pour rester caféiné dans une auberge de jeunesse

Désolé, Tim Horton's, on n'a pas besoin de toi là où on va.

02.12.19
...

13 activités gratuites ou bon marché à faire à Jasper

La vie en montagne n'a pas besoin d'être chère.

27.11.19
...

Comment éviter les conversations ennuyeuses dans les auberges de jeunesse

Si UNE seule autre personne me demande d'où je viens...

22.11.19
...