Traverser le Canada en train : tous à bord du Canadien

20.02.18

Après un séjour de 4 ans à Paris, je suis revenue au Canada en 2016 avec l’envie d’explorer le pays… mais par où commencer dans le deuxième plus grand pays au monde? En prenant le train, ben oui! Les récits de voyage et les rumeurs de billets pas chers m’ont décidée à monter à bord du Canadien et à laisser VIA Rail me transporter d’est en ouest.

C’était ma première vraie expérience de voyage solo et j’ai essayé de planifier avec soin chaque petit détail. J’me suis acharnée à chercher sur Google chaque élément du voyage en train avec VIA Rail. J’voulais savoir s’il y avait des douches dans la classe économie (hé non) et si on pouvait acheter des couvertures et des oreilles à bord (hé oui). J’ai trouvé certains de ces détails sur le site Web de VIA Rail, mais j’voulais savoir exactement comment c’était. Même après tout ça, j’savais pas trop à quoi m’attendre. Maintenant que c’est fait, j’peux te donner tous les détails.

Les grands attraits du train : le prix des billets et l’expérience. Te rendre directement de Toronto à Vancouver te coûtera moins de 400$. Si tu veux faire des arrêts dans des villes, une Canrailpass te reviendra à un peu plus de 750$. Cette carte te permet de faire sept allers simples en 60 jours. Si tu penses visiter moins de sept villes, tu peux acheter des voyages simples à un prix quelque part entre les deux. Le train est moins cher que le transport le plus rapide, l’avion, en plus d’être plus magnifique et spacieux que le transport le moins cher, l’autobus.

Le train t’offre une aventure impossible à vivre en avion, en autobus ou en auto.

Le train t’offre une aventure impossible à vivre en avion, en autobus ou en voiture. Tous ceux qui l’ont vécue s’entendent pour dire que voyager en train a quelque chose de magique. Pas besoin d’être un passionné de train pour l’apprécier!

Mes billets en main, j’me suis lancée dans un périple de trois semaines à bord du Canadien. À partir de Toronto, j’suis débarquée à Winnipeg, Saskatoon, Edmonton, Jasper et Vancouver. Au total, j’ai passé quatre nuits dans le train et entre deux et quatre nuits dans chaque ville, pour finalement revenir en avion de Vancouver à Toronto. Le bout le plus long, soit entre Toronto et Winnipeg, a duré deux nuits et le plus court, entre Edmonton et Jasper, juste un peu plus de cinq heures. Le train s’arrête aussi à Sioux Lookout, à Sudbury, à Kamloops ainsi que dans quelques petites villes, ce qui te permet de faire le plein de collations et d’explorer en dehors des sentiers battus.

Via Canadian

Il y a des voitures-lits (plus chères), mais jm’en suis tenue aux sièges normaux de la classe économie. Étonnement, les sièges à bord du Canadien sont spacieux, même s’ils s’inclinent pas complètement. Faut dire qu’ils penchent déjà beaucoup plus que ceux des avions et ont un repose-pied. Et si t’as pas de voisin, tu peux t’étaler sur deux sièges. J’ai seulement eu un voisin pendant une nuit; plutôt chanceuse pour une fille qui voyageait pendant la promotion Canada 150.

La nourriture est assez bonne pour une cuisine sur rails. Tu paieras normalement 10$ pour des repas comme des burgers, du chili et des salades. C’est goûteux et ton estomac sera rassasié! J’te recommande aussi de t’apporter des fruits, des barres tendres, du pain et de quoi le beurrer, parce que si tu ne manges que dans la voiture-restaurant, ton budget va en souffrir rapidement.

Mais pourquoi tout le monde tombe en amour avec cette expérience? Sans aucun doute pour les gens qu’on rencontre, les paysages à bord et hors du train, le décor qui défile et les endroits que l’on peut visiter.

Durant mon périple, j’ai fait connaissance avec un gentil couple du sud de l’Ontario. Ils avaient choisi le train parce qu’ils avaient toujours rêvé d’admirer les Prairies. Ils ont pris l’avion jusqu’à Winnipeg pour l’anniversaire de l’un d’eux et ont pris le train jusqu’à Saskatoon pour profiter des paysages en route. Ils ont fait rire beaucoup de monde en racontant des histoires attachantes sur leurs enfants et leurs emplois (l’un était chauffeur d’autobus scolaire et l’autre travaillait dans une usine et comme pompier bénévole). J’ai même partagé un taxi avec eux à Saskatoon quand notre train est arrivé en retard.

En passant des vastes plaines des Prairies aux Rocheuses enneigées, chaque province est différente et tout aussi impressionnante!

J’ai rencontré un étudiant turc qui prenait le train d’Edmonton à Calgary, où il étudie. J’ai connu une fille de Vancouver qui, une fois là-bas, m’a amenée dans toutes les places où les gens du coin sortent. J’ai mangé des ramens à Taishoken et des crêpes à Jam Cafe. Nous avons gardé contact. Les deux prenaient le train parce qu’ils avaient acheté une carte Canada 150 et étaient excités de pouvoir visiter le pays.

Tu finiras probablement par jaser avec une tonne d’autres voyageurs. Si t’as besoin d’un peu de temps seul, mets tes écouteurs et admire le paysage. En passant des vastes plaines des Prairies aux Rocheuses enneigées, chaque province est différente et tout aussi impressionnante! J’me sentais minuscule quand on a traversé les arbres géants du nord de l’Ontario et les prairies sans fin. Dans les Rocheuses, j’me sentais confortable et en sécurité. J’ai adoré bien m’installer en écoutant ma musique préférée et essayer de repérer des ours. Le train, c’est la meilleure façon pour réaliser que le Canada est immense!

Pour les plus belles vues, va dans la voiture Skyline aux fenêtres panoramiques. Les sièges se remplissent vite dans certains bouts du trajet, comme les Rocheuses, mais tu peux toujours tenter ta chance et jeter un coup d’œil. T’auras aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes parce que toute la classe économie peut y aller (il y a une autre voiture pour les autres classes). Si tu y vas dans les moments plus tranquilles, tu trouveras assurément quelqu’un pour jouer aux cartes et le gars qui a amené sa guitare (il y en a toujours un).

Il n’y a pas de WiFi à bord du train et le réseau cellulaire est limité, mais c’est facile de passer des heures à regarder par la fenêtre. Amène ton livre favori, ta musique et ton ordinateur que tu pourras charger grâce aux prises sur chaque siège. Prépare-toi au cas où tu s’rais tanné d’admirer les paysages (mais est-ce que ça se peut réellement?).

Même si j’ai passé seulement deux ou trois jours dans chaque ville, j’ai réussi à faire beaucoup de choses. Ce que j’te recommande pour Winnipeg, c’est profiter de l’art de rue. Quelques entreprises offrent des visites guidées à pied ou en autobus, mais, si tu préfères explorer par toi-même, West End Biz t’indique les principales attractions sur une carte. À Saskatoon, le transport en commun n’est pas aussi optimal que dans les grandes villes… J’ai visité la ville à la marche en entrant dans de jolis cafés du centre-ville et des magasins de souvenirs au sud de la rivière. À Edmonton, l’Art Gallery of Alberta fera rêver les architectes. J’suis aussi allée sur l’avenue Whyte avec un groupe de l’auberge HI Edmonton pour boire quelques verres (bon… plusieurs verres!). À Jasper, t’auras des activités de plein air à n’en plus finir! J’ai adoré faire de la randonnée là-bas. J’ai fait une visite guidée et j’me suis aventurée avec des amis le reste du temps. Ce que je désirais le plus à Jasper était de voir un ours. Même si j’ai eu un peu peur quand un ourson noir a traversé devant notre auto, j’ai pu l'observer grimper une colline! Tout le monde trouve son compte à Vancouver, que ce soit la nature sauvage du parc Stanley, le bourdonnement de la grande ville ou la beauté naturelle des montagnes et de l’océan. Chacun trouvera le quartier qui le fait vibrer : autant le port très moderne rempli de tours de verre que Gastown à l’allure d’un vieux village.

Viarail6

Peu importe si tu choisis le voyage avec ou sans arrêts, le train s’arrête toujours un peu en route. Dans les plus petites villes, t’as seulement assez de temps pour t’étirer les jambes, mais, dans les grandes villes, t’as quelques heures. Si tu décides de rester quelque part et de prendre le prochain train, prends en considération les retards. La meilleure façon de te préparer est de ne pas te préparer du tout!

Les trains de voyageurs louent les voies ferrées aux entreprises de transport de marchandises, donc quand un de ces trains arrive, les trains VIA Rail doivent s’arrêter et les laisser passer. Parfois, ces trains mesurent jusqu’à 5 kilomètres de long, imagine l’attente! Comme le trajet est long, il y a seulement deux trains par semaine hors saison et trois par semaine durant la saison forte, ce qui explique pourquoi les trains peuvent prendre du retard.

Les délais peuvent parfois bousculer ton horaire. VIA Rail t’avertit de ne pas réserver d’autres déplacements la même journée et c’est un très bon conseil. J’avais réservé un autobus vers Calgary 11 heures après l'arrivée prévue à Edmonton, mais on est arrivés 12 heures en retard! Le plus gros retard a été de 18 heures, alors j’ai dû passer une nuit de plus à Saskatoon.

J’aurais jamais pu imaginer entendre à l'interphone de regarder à l’extérieur pour voir un orignal qui mange de l’herbe. 

Il faut vraiment être flexible et éviter de réserver d’autres transports et l’hébergement. Garde-toi la possibilité de rester une nuit de plus quelque part. Même si les retards peuvent être importants, ils sont faciles à gérer. Tu peux utiliser l’application ou le numéro de service à la clientèle de VIA Rail pour te tenir à jour.

La seule chose que j’savais lorsque j’ai réservé ce voyage était que le décor serait impressionnant et que c’était un moyen pas cher de visiter le pays d’un bout à l’autre. Je ne me doutais pas qu’on arrêterait dans la ville de Hornepayne, un village d’Ontario de moins de 2 000 habitants au cœur de la forêt boréale. J’savais pas qu’en embarquant dans le train légèrement en retard à Jasper, j’me réveillerais le lendemain matin au plus haut sommet des Rocheuses. J’aurais jamais pu imaginer être en train de dîner à bord, sentir le train ralentir et entendre à l’interphone de regarder à l’extérieur pour voir un orignal qui mange de l’herbe. Être dans le train était aussi cool que visiter les villes.

Viarail2

Que tu choisisses la couchette ou la classe économie, un trajet sans arrêt ou une Canrailpass pour visiter des villes en route, prendre le train est une expérience unique que tout le monde devrait ajouter à sa bucket list.

C’est ton tour!

Tu veux commencer à planifier ton voyage? VIA Rail offre plusieurs autres routes que le Canadien au Canada. Tu peux visiter le sud de l’Ontario et le Québec, les Maritimes, le nord du Manitoba jusqu’à Churchill, Edmonton et Prince-Rupert. La Canrailpass te permet d’explorer tout le réseau. Sinon, tu peux y aller ville par ville en achetant des billets individuels.

Les membres HI économisent 15 % sur leurs billets individuels et ceux de trois de leurs amis. Pour en savoir plus, clique ici et n’oublie pas de devenir membre.

À lire aussi

Comment rester sobre en auberge

Pas besoin de te saouler et de faire le party pour séjourner en auberge.

25.11.18
...

Hoi An, le paradis du sur mesure

Hoi An est la destination d’Asie du Sud-Est où te faire faire l’habit de tes rêves sur mesure.

25.11.18
...

Les 10 meilleurs endroits au Canada à visiter en hiver

Viens profiter de la neige dans ces dix destinations magiques.

19.11.18
...