10 sentiments auxquels un voyageur doit s'attendre lors de son premier voyage en solo

10.01.22

Mon premier voyage solo est arrivé de manière inattendue. Ce n'était pas quelque chose que j'avais prévu pendant des mois et des mois, et je crois que c'était pour le mieux. J'étudiais en Angleterre à l'époque. J'avais remis mon dernier examen et j'avais deux semaines devant moi à ne rien à faire. Mes amis terminaient tous leurs travaux et leurs examens, et je me suis retrouvée assise seule dans mon dortoir, m'ennuyant et cherchant des vols sur Google. Je n'avais jamais voyagé toute seule auparavant, et je ne me suis même pas arrêtée pour y réfléchir. Tout ce que je savais, c'était que j'avais une occasion en or : deux semaines de liberté pour faire ce que je voulais avec l'Europe à portée de main. 

En moins de 24 heures, j'avais réservé un vol à 30 $ pour Paris le lendemain. J'ai passé la nuit à préparer ma valise et, avec ce qui ressemblait à un plan, je suis partie. Les deux semaines suivantes se sont avérées être parmi les moments les plus mémorables de ma vie, remplies de nouvelles expériences, de nouvelles personnes, d'un soupçon de mésaventures et d'une montagne d'émotions. Pour que tu sois un peu mieux préparé que moi lorsque tu partiras seule, voici dix sentiments que tout voyageur doit s'attendre à ressentir lors de son premier voyage solo.

1. Excitée

Ça peut sembler évident, mais il n'y a honnêtement aucun sentiment comparable à l'excitation d'aller dans un endroit nouveau. Tu connais ce sentiment lorsque tu te réveilles tôt et que tu es plein d'énergie pour affronter la nouvelle journée ? Imagine ça, mais tous les jours, avec autant de lieux nouveaux et excitants que tu peux ne l'imaginer. S'ennuyer ? Impossible.

2. Nerveuse

Partir seule dans un nouvel endroit est assez éprouvant pour les nerfs ! Voyager solo peut vraiment être difficile, et je deviens nerveuse lorsque les coutumes et les attentes ne me sont pas familières. L'un des aspects les plus intéressants du voyage solo sont les gens que tu rencontres en chemin, sauf si tu es comme moi et que tu es un peu timide en présence de nouvelles personnes. Juste l'idée de devoir faire le premier pas pour se présenter peut être très intimidant ! Quand même, en surmontant ma nervosité, j'ai rencontré une canadienne à Bruxelles lors de mon premier voyage solo, et nous avons passé le jour suivant à explorer Bruges ensemble. Mon courage m'a permis de vivre l'une de mes journées préférés de ce voyage. Après tout, même si ça fait peur, ça vaut probablement la peine !

3. Nostalgique

J'ai séjourné dans des auberges merveilleuses, des auberges pas si merveilleuses, un hôtel sympa ou deux et tout ce qu'il y a entre les deux. Mais même dans les logements les plus agréables, il est tout à fait normal que la routine et le confort auquel tu es habitué te manquent. Quand je te dis que ton lit va te manquer, crois-moi. Et bien sûr, lorsque tu voyages seul, il y a des moments que tu aimerais partager avec tes amis de toujours ou ta famille. N'oublie pas que ce temps est pour toi, et qu'ils t'attendront tous à ton retour. En voyage, il est très fréquent que le confort de la maison nous manque, mais tu apprécieras d'autant plus ta maison à ton retour.

Homesick

4. Débordée

Si je devais décrire le premier sentiment que j'ai ressenti lorsque j'ai atterri à Paris lors de ce premier voyage en solo, à part peut-être le fait d'être complètement épuisée, je ne pourrais que le décrire comme un sentiment d'accablement. Debout dans une gare animée, sans avoir dormi, en étant bousculée, en entendant des langues différentes venant de toutes les directions et avec tant de décisions à prendre, je dois admettre que j'aurais aimé avoir planifié un peu plus à l'avance. Mais, d'un autre côté, la beauté du voyage en solo est que tu peux aller où tu veux, quand tu veux, sans avoir à te soumettre aux caprices des autres. Si tu te sens dépassé, tu auras l'occasion d'être submergé par les petites beautés, les particularités et l'ampleur de la découverte d'un nouvel endroit.

5. Inspirée

Cela peut paraître ringard, mais tu trouveras des histoires incroyables en chemin. Les personnes que j'ai rencontrées, les endroits que j'ai vus et les histoires que j'ai entendues ont inspiré la façon dont j'aborde ma vie, et je parie qu'il en sera de même pour toi. J'ai passé une nuit dans mon auberge de jeunesse à Paris à discuter longuement avec un camarade de classe de ses études en architecture durable et de l'avenir de la planification urbaine, ce qui a changé ma façon de voir le monde physique qui m'entoure. J'ai bénéficié d'actes de bonté qui m'ont rappelé qu'il faut donner au suivant. Peu importe ce que ça inspire – ta créativité, ton travail ou simplement la façon dont tu choisis de penser à ta vie -, le voyage en solitaire et tout ce qui l'accompagne t'obligeras à envisager les choses sous un nouvel angle.

Inspiration

6. Incertaine

Dans le sillage de cette inspiration, tu pourras aussi commencer à repenser tout ce que tu sais. Le voyage en solitaire peut soulever plus de questions qu'il n'apporte de réponses. Des questions que tu as peut être évitées. Je pense qu'il est important (et je sais que cela a été important pour moi) de sortir de sa zone de confort et d'essayer des choses qui bouleversent un peu la façon dont on voit le monde. Voyager seul t'aidera à décider de ce qui t'épanouis, et tu sentiras peut-être une petite révolution se lever en toi (sans vouloir paraître dramatique).

7. Ce sentiment d'émerveillement devant la grandeur, mais aussi la petitesse du monde

Lorsque je voyage, j'aime être à l'affût des petits moments quotidiens qui se déroulent autour de moi. Après tout, il y a quelqu'un qui vit partout. Regarder vers le bas et voir la fenêtre d'une école de cuisine, regarder vers le haut et voir un groupe d'amis organiser une fête, voir des familles passer du temps au parc, voir quelqu'un avec un sac à dos de Winnipeg, trouver quelqu'un de la même petite banlieue que toi dans une partie complètement différente du monde. Le monde est petit et rempli de moments merveilleusement familiers. Mais ensuite, de façon inattendue, tu te rendras compte à quel point le monde peut être vaste et varié. Lorsque tu te retrouveras au pied de la cathédrale Notre-Dame ou de la tour Eiffel, que tu visiteras des musées où se trouvent des objets que tu as seulement vu sur Instagram ou sur une carte postale, ou que tu te retrouves devant un tableau qui existe depuis dix fois plus d'années que toi, le monde te semblera plus grand que jamais.

8. Empowered

Le fait de sentir que tu es responsable de tes désirs et de tes besoins, et uniquement de tes désirs et de tes besoins, est très valorisant. Tu peux découvrir qui tu es, et ce que tu veux, jour après jour. Surtout en tant que femme voyageant seule, quand le monde peut sembler un peu intimidant, c'est vraiment responsabilisant quand tu as l'occasion de prendre du recul et un moment pour réaliser que personne ne peut t'aider à t'en sortir, sauf toi-même.

9. Perdue

Tu vas te perdre physiquement. C'est presque une fatalité. Je suis fière de mon sens de l'orientation et pourtant, il m'est arrivé de prendre un mauvais virage, de monter dans le mauvais train ou de me retrouver à errer sans carte. Lors de ce premier voyage en solo, j'ai essayé, avec très peu de succès, de me rendre de Bruxelles à Amsterdam pour la deuxième partie de mon voyage. À part le fait d'avoir pris le métro dans le mauvais sens et d'avoir pris quelques mauvais virages en essayant de trouver mon auberge de jeunesse à Bruxelles, j'avais jusqu'alors réussi à me rendre là où je voulais aller. Bien sûr, c'est quand on s'y attend le moins que les choses tournent mal. Je ne sais toujours pas si c'était le mauvais train, ou si quelque chose s'est produit, mais bientôt nous avons tous été détournés de ce que je pensais être le train direct de Bruxelles à Amsterdam. Soudain, je ne savais même plus dans quel pays je me trouvais, ni dans quelle direction allait le train. Mais comme pour toute chose, c'est ce que l'on en fait. J'ai trouvé un compagnon de voyage australien et ensemble, nous avons traversé la Belgique rurale en empruntant deux bus, trois trains et un tram pour finalement nous séparer à la gare centrale d'Amsterdam après de nombreuses heures supplémentaires et inattendues. Tu finiras par trouver ton chemin, mais il est parfois tout aussi amusant d'apprécier le fait d'être perdu, au moins pendant un petit moment.

10. Vivante

Il y a un moment dont je me souviendrai toujours lors de mon premier voyage en solo. Je me tenais en haut des marches du Sacré-Cœur à Paris, regardant la ville et, tout à coup, il s'est mis à neiger. La grisaille humide de janvier dans la ville m'a soudain semblé magique, en regardant tout cela d'en haut alors que la neige s'installait. Au cours de nombreux autres voyages en solo depuis, j'ai trouvé des moments comme celui-ci, des moments où je me sens au sommet du monde, toute seule, et plus vivante que jamais.

À lire aussi

10 façons d'économiser de l'argent lors de ton voyage de ski au Canada

...Parce que rider ces pistes toutes fraîches et poudreuses peut coûter très cher !
18.11.22
...

Ce qui se passe vraiment dans les cuisines d'auberges de jeunesse

Les cuisines des auberges ne servent pas seulement à cuisiner, elles offrent aussi une atmosphère unique de connexion et de camaraderie.
14.11.22
...

7 façons de se faire des amis locaux dans une station de ski

La seule chose qui soit meilleure que de dévaler les pistes poudreuses, c'est de le faire avec des amis.
09.11.22
...