4 leçons de vie que j'ai apprises en tant que guide touristique à travers le Canada

16.01.20

Nous éprouvons tous ce sentiment lorsque nous sommes sur le point de commencer une nouvelle aventure. Sous toute cette excitation et cette anticipation, il y a cette petite voix qui demande "Et si ?" Et si tes plans méticuleux s'écroulent ? Et s'il y a un accident ? Et si tu te retrouves en panne ? Et si tu es chargé de t'assurer que tout se passe parfaitement pour un groupe de 15 étrangers ?

J'ai passé deux étés à travailler comme guide de voyage d'aventure, conduisant de petits groupes de voyageurs internationaux dans tout le Canada. Je ne connais que trop bien ce sentiment d'anxiété. J'ai appris que peu importe la méticulosité avec laquelle tu planifies et anticipes, une fois sur la route, la malchance peut toujours te rattraper. Je n'avais tout simplement pas réalisé qu'elle me rattraperait si rapidement.

Le premier revers majeur de ma carrière de guide de voyage est survenu trois jours après mon premier voyage. J'avais une camionnette remplie de 14 passagers, âgés de 20 à 60 ans, qui me rejoignaient de partout en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Mon travail consistait à les conduire à travers l'Est du Canada - de Toronto à Terre-Neuve et retour. Pendant 22 jours, mon travail consistait à offrir à ce groupe l'aventure la plus incroyable de leur vie. Puis, quelque part dans les régions rurales du Nouveau-Brunswick, en route vers Moncton, la transmission de ma camionnette est tombée en panne.

Cela avait tous les éléments d'une catastrophe. Une dépanneuse et une camionnette de location nous ont conduits à la ville la plus proche, Fredericton. Une fois que j'ai obtenu un logement d'urgence, j'ai appris qu'il faudrait trois jours pour réparer la fourgonnette. Cela ne faisait pas partie de l'itinéraire !

Au cours de la douzaine de voyages qui ont suivi, le fait de voir mes passagers affronter à peu près tous les obstacles que le Canada pouvait leur opposer m'a appris certaines des plus précieuses leçons de résolution de problèmes de ma vie.

Cherche les bénédictions déguisées

Coincés à Fredericton, les passagers de ce voyage ont tiré le meilleur parti de la situation et ont décidé d'apprendre à connaître la ville. Ils ont été enchantés par les bâtiments historiques de Fredericton, sa facilité de marche et ses jolis pubs. Après deux jours, j'ai envoyé mon groupe dans un autobus à Halifax, où je les rejoindrais bientôt dans notre fourgonnette réparée. Moncton devait attendre une autre journée.

Deux semaines plus tard, j'ai enfin pu amener mon groupe à Moncton. Notre voyage était presque terminé, et mes passagers faisaient le bilan. Alors que nous étions assis ensemble à nous remémorer le voyage, une jeune femme britannique a soupiré et a dit : « Vous savez, cet arrêt à Fredericton était vraiment une bénédiction déguisée ». Les autres hochaient la tête en accord, alors que j'étais assis, stupéfait. La panne de la camionnette a failli gâcher leur voyage, et pourtant, nous étions ici à regarder l'expérience avec gratitude ! C'est là que j'ai appris la valeur de tirer le meilleur parti d'une mauvaise situation.

Leçons de vie d'un guide au Canada: Cherche les bénédictions déguisées

Garde le sens de l'humour

Les relations interpersonnelles ne sont pas faciles. Une seule dispute avec un compagnon de voyage peut ruiner un voyage entier. J'ai eu de la chance d'avoir des passagers qui ont presque toujours tenu bon - jusqu'à Priyanka et Nusrat. Ces deux personnes étaient complètement opposées et, bien qu'elles ne se soient jamais rencontrées auparavant, elles ont été assignées au hasard comme colocataires lors de notre voyage dans les Rocheuses.

Priyanka et Nusrat ne se sont jamais entendues. Priyanka était bruyante et effrontée, tandis que Nusrat était calme et réservée. Une nuit, après que Nusrat eut saboté en plaisantant le profil Tinder de Priyanka, les deux s'affrontèrent de façon importante. Ils ont juré de ne pas se parler pendant tout le reste de notre voyage dans certains des paysages les plus époustouflants du Canada.

L’ambiance était déjà assez tendue, jusqu'à ce que nous devions traverser une tempête de neige de Banff à Calgary, et que nous soyons coincés dans un embouteillage pendant 16 heures ! Coincé dans une camionnette, je savais que le conflit entre Priyanka et Nusrat aurait pu exploser à tout moment. 

J'ai décidé de surmonter mes propres angoisses en sortant jouer dans la neige. J'aime rire des situations tendues. Puis quelque chose de merveilleux est arrivé : Nusrat est sorti et a construit un bonhomme de neige avec moi. C'était hideux, et nous avons ri. Priyanka est sortie ensuite, et nous nous sommes tous les trois allongés sur le sol et fait des anges dans la neige. Frigorifiés et trempés, nous nous amusions pourtant comme des fous ! Tous les trois, nous avons lancé des boules de neige à nos amis dans la camionnette, nous avons fait signe aux autres voitures et nous avons ri, ri et ri. Juste comme ça, Priyanka et Nusrat s’étaient réconciliées. 

Notre temps coincé dans la tempête de neige a été rempli d'hilarité et de frustration : nous avons organisé une soirée dansante, nous avons trouvé des solutions créatives pour aller aux toilettes et nous nous sommes inquiétés des vols manquants pour rentrer chez nous. Pendant tout ce temps, Nusrat et Priyanka ont ri ensemble et se sont offert du réconfort. À la fin du voyage, elles se sont fait une accolade avec autant d'affection que les autres. Parfois, il faut mettre de côté ses différences et accepter le ridicule.

Leçons de vie d'un guide au Canada: garde un sens de l'humour

Connais tes limites

Les voyages t’apportent beaucoup de nouvelles expériences. Parfois tu peux les affronter de front, mais parfois c'est trop. On peut être tellement pris par de nouveaux défis qu'on a du mal à juger de ses propres limites. 

J'ai amené une famille anglaise de deux parents, leur fils adulte et leur belle-fille, pour un voyage dans les montagnes Rocheuses. La mère, Louise, n'avait qu'un seul poumon. La belle-fille, Claire, avait récemment subi une opération du genou. Toutes deux n’avaient pas la meilleure forme physique, mais elles étaient têtues comme des mules - surtout Claire.

En haute altitude à Lake Louise, la famille voulait désespérément faire une randonnée jusqu'au célèbre Lake Agnes Tea House. Même les voyageurs raisonnablement en forme peuvent trouver cette marche de sept kilomètres difficile, mais pour Claire, elle a été incroyablement douloureuse. C'était aussi une question de fierté pour elle de se rendre au lac Agnes. Nous avons remonté le sentier de montagne à la vitesse d'un escargot. Claire avait évidemment mal, mais elle voulait tellement atteindre le sommet de cette montée.

D'une façon ou d'une autre, Claire est arrivée au sommet. Sa belle-mère, avec un seul poumon, a fait les trois quarts du chemin. Je ne sais toujours pas comment elles ont réussi à faire ça. Nous avons fait une randonnée qui prend normalement environ 90 minutes en quatre heures. Elles ont testé leurs limites, mais elles ne les ont pas dépassées. Elles ont pu profiter de la randonnée, mais elles se sont aussi assurées de pouvoir tirer le maximum de la prochaine expérience et de la suivante. Et à mon grand soulagement, une fois que Claire a prouvé jusqu'où elle pouvait aller, elle a finalement accepté de reposer son pauvre genou.

Leçons de vie d'un guide au Canada: Cherche les bénédictions déguisées : connais tes limites

Demande de l'aide

Pendant mon séjour en tant que guide de voyage, mes passagers n'étaient pas les seuls à devoir relever des défis. J'étais responsable de la sécurité et du plaisir de chacun pendant des semaines, et c'est une énorme responsabilité. Dès le début, j'ai réalisé que je ne pouvais pas résoudre tous les problèmes par moi-même, même si je le voulais. Parfois, je devais ravaler ma fierté et demander de l'aide. En fin de compte, cela a toujours conduit à des expériences plus riches que je n'aurais pu l'imaginer.

Je me souviens d'une fois où la tournée d'observation des baleines prévue par mon groupe au large de l'île du Cap-Breton a été annulée à la dernière minute. Je n'avais pas de plan B. Qu'est-ce qui pourrait bien compenser l'annulation de leur aventure ?

Je me suis tournée vers la propriétaire de notre hébergement, Dora, une femme gentille qui avait eu beaucoup de succès auprès de mon groupe. Dora débordait de recommandations. Elle connaissait chaque centimètre du Cap-Breton et elle nous a immédiatement proposé un itinéraire rempli de certains des secrets les mieux gardés de l'île. L'une de ses suggestions, White Point, était tellement époustouflante que j'ai fini par y emmener ensuite mes groupes à chaque voyage. Cet endroit n’était pas sur ma carte, mais c'est maintenant mon endroit préféré sur toute l'île. 

Lorsque l'inattendu frappe, nous sommes si souvent tentés de refouler notre détresse et d'essayer de résoudre un problème par nous-mêmes. Dora m'a montré la valeur de l'humilité : se tourner vers quelqu'un qui sait mieux que soi et demander conseil, ce qui est difficile à faire quand on est censé être le guide. Grâce à Dora, je me tournerai maintenant vers d'innombrables autres âmes bienveillantes au cours de mon travail et j'apprendrai des meilleurs.

Leçons de vie d'un guide au Canada: Cherche les bénédictions déguisées : demande de l'aide

Les choses peuvent mal tourner quand on voyage. C'est un fait de la vie, et c'est quelque chose que j'ai vu et revu en tant que guide de voyage. Et pourtant, à la fin de chaque voyage, j'ai vu des passagers heureux et larmoyants se serrer dans leurs bras pour se dire au revoir et me remercier pour une aventure inoubliable.  

Comment avons-nous réussi à surmonter les obstacles et à créer autant de souvenirs heureux ? J'ai réalisé que chaque fois que mes groupes faisaient face à un problème, les meilleures solutions avaient une grande leçon en commun : garder un cœur et un esprit ouverts. 

Que tu enchaines les coups de malchance, que tu te remettes d'une blessure ou que tu dois faire face à un changement de plan de dernière minute, regarde autour de toi pour voir les nouvelles possibilités que la situation a créées. Tu ne peux pas toujours résoudre un problème ou le faire disparaître, mais si tu peux accepter les circonstances et rester ouvert à de nouvelles possibilités, tu pourrais transformer une catastrophe en un voyage de rêve.

À lire aussi

10 films et séries qui vous donneront envie d'explorer le Canada

Besoin d’inspiration pour ton prochain voyage au pays? Par ici.

27.07.20
...

12 astuces pour partir en voyage avec un couple

Quoi faire et ne pas faire lorsqu’on part en voyage avec un couple

14.07.20
...

12 choses à propos du voyage dont on ne se plaindra plus

Après 3 mois de confinement, on est officiellement en mode compromis. 

14.07.20
...