L'art du voyage mal planifié : Aventure en Basse Californie du Sud

21.02.23

Je ne suis pas une grande planificatrice. Pourtant, parfois, j'aimerais vraiment l'être. C'est exactement ce à quoi je pensais récemment lors d'un voyage à la découverte du Mexique. Planifier à l'avance, semble-t-il, n'est pas mon point fort et j'ai dû me poser la question : En matière de voyage, les plans soigneusement calculés sont-ils préférables à une approche spontanée ?

Pendant les vacances, mon partenaire et moi avons pu faire un voyage de huit jours à Baja California Sur, au Mexique. Déjà, je savais que huit jours seraient une lutte pour moi. J'anticipais le fait que ce serait probablement terminé en un clin d'œil. Je me demandais si ce serait suffisant pour explorer véritablement cet endroit où je n'étais jamais allée, ainsi que pour prendre le repos nécessaire dont j'avais besoin. (Je sais, pauvre de moi, pas vrai ?) Je suis le type de personne toujours préoccupée par l'élément temps. Ce voyage n'a pas fait exception. Notre objectif était a) de voyager un peu, b) de passer du temps dans l'océan et de voir quelques baleines et c) de réserver des hébergements avec une politique d'annulation gratuite afin de pouvoir changer nos plans sur un coup de tête si nécessaire. Compte tenu de notre fenêtre d'un peu plus d'une semaine, je me suis également demandé si notre manque d'itinéraire n'était pas de la négligence. Toujours est-il que nous avons pour ainsi dire sauté à l'aveuglette.

Nous avons pris l'avion pour San José. Pendant deux jours, nous nous sommes promenés dans de charmantes rues animées, sautant d'un restaurant somptueux à un autre. Des mets délicieux ? Oui. Des cocktails de luxe ? Oh, bien sûr.

J'avais espéré passer du temps à me prélasser sur la plage sous le soleil brûlant et à plonger dans l'océan. Cependant, San José n'a pas vraiment honoré mon rêve avec ses eaux vives et ses vagues rugissantes. Nous avons convenu que nous préférions passer notre temps dans un endroit plus simple, moins touristique.

Mary west O 5 Rw Fbvz OY unsplash

Nous avons réservé une voiture de location et, la seule chose sur nos listes de choses à faire étant de nous rendre à La Paz, nous sommes partis à l'aventure en road trip. À La Paz, une mini-cabane nous attendait. Pensant que ce serait une ville de plage pittoresque et endormie, nous avions hâte d'y être.

Nous avons pris la route panoramique pour notre petit road trip au Mexique. Cela a fini par être... long. Deux fois plus long que si nous avions pris l'autoroute. Notre itinéraire ressemblait à une véritable piste de Mario Kart, avec des routes sablonneuses et sinueuses bordées de cactus à perte de vue.

Avant d'atteindre La Paz, nous nous sommes arrêtés à Cabo Pulmo, un parc marin national connu pour sa vie marine abondante et ses excursions de plongée en apnée. Il s'est avéré qu'arriver après 15 heures n'était pas le moment le plus opportun pour monter sur un bateau pour une excursion. Si nous avions mieux planifié et étions arrivés plus tôt, nous aurions pu participer à cette expérience. Un argument en faveur d'une meilleure planification, n'est-ce pas ?

Notre itinéraire ressemblait à une véritable piste de Mario Kart, avec des routes sablonneuses et sinueuses bordées de cactus à perte de vue.

Me sentant un peu frustrée, j'ai dû revoir ma façon de penser. Il s'agissait du voyage, pas de la destination, me suis-je dit. (Cliché, oui. Mais vrai, aussi.) La route de Mario Kart que nous avons empruntée avait déjà été une expérience en soi. L'excursion de plongée avec tuba devrait attendre, mais la prochaine fois, elle aura lieu beaucoup plus tôt dans la journée.

Nous sommes remontés dans la voiture, prêts à continuer vers La Paz. Lorsque nous l'avons atteinte, nous avons été surpris. C'était une ville beaucoup plus métropolitaine que nous ne l'avions pensé. Avec 300 000 habitants, ce n'était pas la ville de plage endormie que nous recherchions. Notre prochaine surprise fut notre petite cabane qui n'était pas située dans un coin reculé à deux pas de la plage, mais dans l'allée d'une maison résidentielle. Je suis gênée d'admettre que j'ai regardé l'emplacement sur une carte avant notre arrivée, mais il est clair que je n'ai fait que la survoler.

Josh withers vw W At5ok7f Q unsplash

Je savais cependant une chose sur La Paz : elle était connue pour ses belles plages. Enfin, cette journée de plage que j'attendais avec impatience. Je me suis réveillée tard le matin (ce n'était pas prévu, mais bon), prête à décongeler mes os de l'hiver canadien. Nous avons dégusté ensemble l'un des meilleurs cafés que nous ayons jamais bu avant de prendre la route pour la plage de Balandra, à environ 30 kilomètres du centre de La Paz. Curieusement, ce n'était pas grave que nous arrivions plus tard que prévu, car la plage n'était pas accessible avant 13 heures ce jour-là. Qui aurait cru que cela existait ! Enfin, un argument en faveur de ne pas avoir de plan précis !

Balandra a été merveilleuse. Nous avons passé la journée à marcher dans l'eau et sur le sable, en nous faisant complètement griller par le soleil. Enfin, mon esprit s'est calmé et pour la première fois de notre voyage, je ne pensais pas à ce qu'on allait faire ensuite et comment on allait le faire. Je me suis simplement imprégnée de ce cadre magnifique, en remarquant que je n'avais pas vraiment vécu l'instant présent jusqu'à ce moment-là.

À 17 h, on était prêts à partir (et par prêts, je veux dire qu'on n'avait pas le choix car la plage fermait). "Et après ?", nous nous sommes demandés l'un à l'autre. Sans liste de choses à faire ou de plans, cette question récurrente ne peut être tenue à distance qu'un certain temps. Nous sommes retournés sur Google pour découvrir ce que la région offrait et ce qui pouvait nous intéresser. Bien sûr, cette partie n'est pas toujours agréable, mais c'est le sacrifice que nous avons fait pour nous donner la liberté de prendre des décisions sur le pouce.


Josh withers dyq0 W Ah Rsw unsplash

À notre grande surprise, nous avons appris que La Paz était un endroit où l'on pouvait voir des requins-baleines. Un rêve qui se réaliserait pour nous deux ! Avec cette idée en tête, nous avons réservé une nuit supplémentaire à La Paz, prolongeant notre séjour pour y intégrer une aventure avec les requins-baleines (et révisant tous les plans approximatifs à partir de ce moment-là).

Nous avons plongé en apnée juste à côté de ces gigantesques et magnifiques poissons, dans l'admiration et l'incrédulité les plus totales.

Nous étions déterminés à monter sur un bateau le lendemain matin, mais en raison de la réglementation stricte sur la visite de cette zone protégée, on nous a dit que les compagnies d'excursion devaient passer par un système de loterie quotidien pour décider de celles qui pouvaient sortir dans les eaux. En d'autres termes, il était impossible de planifier ne serait-ce qu'un jour à l'avance. Nous nous sommes promenés le long du malecón (promenade au bord de l'eau) et, heureusement pour nous, il n'a fallu que quatre essais avant de trouver une compagnie d'excursions ayant une place disponible sur son bateau pour nous emmener ce jour-là. Alors, vous savez ce qu'on a fait ? On a fait la chose qu'on espérait le plus de ces vacances. On a plongé en apnée juste à côté de ces poissons gigantesques et magnifiques, dans l'admiration et l'incrédulité les plus totales. Faire de la plongée dans cet océan était encore plus magique et exaltant que je ne l'aurais imaginé.

Cameron armstrong w P Swj B Lizds unsplash

C'était le moment que j'avais attendu - et souhaité. En y repensant, c'est le moment que je chéris le plus. C'est une chose d'aller quelque part sans plan, mais c'en est une autre de vraiment savourer le moment. Avant ce moment, j'étais tellement préoccupée par ce que je devais faire ensuite, et je me battais constamment avec ma voix intérieure, irritante et anxieuse, qui me disait d'en faire plus.

Trouver les meilleurs restaurants.

Visiter les endroits les plus cool.

Choisir la meilleure compagnie d'excursions, la moins chère.

La même voix me harcelait en me disant que le temps passait à toute allure. Simultanément, je redoutais mon retour dans l'hiver du Yukon. Mais là, dans l'océan, à côté de ces incroyables géants doux, toutes ces pensées et ces angoisses ont été noyées.

Des choses spectaculaires peuvent se produire lorsque vous ne les planifiez pas et que vous êtes ouvert à recevoir les agréables surprises qui surgissent en cours de route.

Des choses spectaculaires peuvent se produire lorsque vous ne les planifiez pas et que vous êtes ouvert à recevoir les agréables surprises qui surgissent en cours de route. Bien sûr, il y a certaines choses que j'aurais faites différemment pour planifier un peu mieux ce voyage. Nous aurions pu gagner beaucoup de temps précieux en connaissant un peu plus d'endroits à visiter et de choses à voir à l'avance. Mais je ne peux qu'accepter cela comme un apprentissage. De plus, même avec des plans bien conçus, les activités peuvent être annulées, la météo peut être capricieuse et des mésaventures peuvent se produire. La vie est pleine de rebondissements inattendus, et même s'il n'est probablement pas très sain de prévoir que les choses vont mal tourner, ce n'est jamais une mauvaise idée de se préparer au cas où. La façon dont j'interprète une expérience ne dépend que de moi, alors pourquoi ne pas voir le bon côté des choses ?

Pour terminer sur un autre cliché, je ne peux m'empêcher de citer le grand et regretté Dr Seuss. " Ne pleure pas parce que c'est fini, souris parce que ça s'est passé ". Et pourtant, j'ai pleuré presque tout le long du chemin du retour.

À lire aussi

Syndrome du ventre voyageur 101 et conseils pour l'éviter

Il y a maintenant un protocole que je suis pour préparer mes entrailles sensibles à l'expérience exaltante de la dégustation de délices locaux.
16.09.23
...

L'aventure d'à côté : 8 raisons de voyager localement

Le choc culturel? Connais pas.
15.09.23
...