À la chasse aux arbres géants sur l’île de Vancouver

26.09.18

Il y a plusieurs façons de découvrir un nouvel endroit : visiter des musées, parcourir les rues d'une ville, jaser avec les chauffeurs de taxi, etc. Au Canada, plus particulièrement en Colombie-Britannique, il y a une chose à ne pas oublier : les arbres. Heureusement, dans ce pays, on n’a pas besoin d’aller bien loin pour se retrouver dans la nature. L’île de Vancouver compte quelques-uns des plus grands arbres au monde. Certains sont en ville, alors que d’autres sont cachés au fin fond des bois. Pourquoi ne pas planifier un voyage où tu pourras faire le plein d’air frais tout en contemplant ces géants? Voici dix endroits où les trouver.

1. Cathedral Grove

C’est le Disneyland des arbres géants sur l’île de Vancouver. L’endroit est spectaculaire, populaire et accessible (il longe littéralement une autoroute et compte des sentiers de gravier qui permettent l’accès en fauteuil roulant). Et si t'as besoin d’un peu plus de stimulation pour apprécier de vieux arbres plates, tu peux compter sur des panneaux pour t’expliquer un peu de biologie et d’histoire. Assieds-toi sur les racines entrecroisées d’un arbre tombé et marche jusqu’à sa cime comme si tu escaladais la canopée. Ne t’en fais pas pour les touristes et le trafic constant en direction de Tofino, ce sanctuaire spirituel te permettra assurément de retrouver la sérénité.

Cathedral Grove

2. La forêt de Royal Roads

Si Cathedral Grove est un peu trop dispendieux pour ton budget, pas de souci. Y’a une autre forêt dense encore plus près de la ville. L’Université Royal Roads compte quelques-uns des plus vieux Douglas verts de Victoria. Tu peux facilement t’y rendre en autobus depuis HI Victoria. Profites-en pour faire ton jogging dans les larges sentiers recouverts d’épines ou emprunte une piste plus étroite pour t’évader de la civilisation. Quand tu auras fini de communier avec les arbres, passe par le château Hatley de l’université. Ouvre l’œil, tu pourrais croiser un X-men. On dit qu’ils ont l’habitude de se balancer entre les tourelles (du moins quand ils sont en ville pour un tournage).

Forêt de Royal Roads

3. Big Lonely Doug

On trouve le deuxième plus grand douglas vert au milieu d’une forêt rasée et c’est précisément cette solitude qui le rend spécial. Il peut être difficile de comprendre la taille des arbres quand leur ampleur est camouflée par les buissons environnants. Il faut reculer jusqu'à la route pour prendre une photo du Big Lonely Doug en entier. Touche son tronc énorme avant de marcher à la lisière de la forêt intacte pour sentir le contraste avec la forêt rasée. Retourne-toi pour apprécier la hauteur de Big Lonely Doug comparativement à la pente que tu viens de descendre. Difficile de croire qu’à travers les années, une minuscule semence plantée il y a plus d’un millénaire est devenue un arbre aussi grand.

4. Avatar Grove

Si le Big Lonely Doug te permet de constater la majesté d’un seul arbre, Avatar Grove te fera découvrir la magie de l’écosystème. Laisse-toi ensorceler par la mousse épaisse et les fougères géantes en te mouvant parmi les genévriers rouges et les Douglas verts. Des bénévoles ont construit une promenade artistique et pratique pour guider les visiteurs sans abîmer les réseaux de racines fragiles qui donnent à la forêt des allures de famille tissée serrée. Prends une photo devant « l’arbre le plus noueux au Canada » et imprègne-toi de la tranquillité à l’intérieur d’un des géants vivants. Assure-toi d’arriver bien avant le coucher du soleil, puisque la lumière du jour, filtrée par les arbres, disparaît plus vite qu’on ne le pense.

Avator Grove

5. Le totem de Beacon Hill Park

Bon, techniquement, c’est pas un arbre, mais ce le fut autrefois. Sculpté à partir d’un seul tronc et faisant face au détroit de Juan de Fuca, le totem fait le pont entre le monde naturel et le monde artificiel. Installé en 1955, il était jadis le plus grand totem autoportant au monde. Aujourd’hui, l’œuvre de l’artiste Kwakwaka’wakw, Mungo Martin, impressionne toujours. Cela dit, tu devrais faire vite si tu tiens à voir cette beauté. La tradition veut qu’on laisse les totems se dégrader pour qu’ils puissent régénérer le sol. Bien que les apprentis de Mungo Martin l’aient retouché, la municipalité a pris la décision de mettre fin aux efforts de préservation.

6. Le parc provincial Rathtrevor

Si tu séjournes au nord de l’île, au HI Painted Turtle de Nanaimo, et que tu n’as pas les moyens d’aller trop loin, c’est pas un problème. Le parc provincial Rathtrevor est à environ 30 minutes en voiture ou une heure en autobus. Tu y trouveras un camping et une plage bordés d’un bosquet de sapins anciens. Laisse-toi envelopper par le sentiment de sécurité que procure ce fort naturel et patauge dans l’océan alors que les vagues balaient le peu de stress qui t’habite.

Parc provincial de Rathtrevor

7. Le géant de Cheewhat

Les plus grands arbres au Canada sont plutôt impressionnants avec une circonférence de 18,3 mètres. Mais sois attentif, ils ne sont pas faciles à trouver! Tu auras besoin d’équipement et de courage pour te frayer un chemin jusqu’aux coordonnées indiquées par le GPS. Prépare-toi pour une longue randonnée. Pendant ta quête du géant, tu pourrais apercevoir des arbres modifiés pour des raisons culturelles, traces du peuple Ditidaht, dont l’histoire s’étend sur 5 000 ans dans la région. Si t’es vraiment patient, tu pourrais même trouver les restes d’un canot partiellement sculpté.

8. L’épinette de San Juan

L’épinette de San Juan est très large à la base et héberge toutes sortes de formes de vie à sa cime. Ses branches et sa colonnade de troncs sont plus épaisses que la moyenne et sont souvent assez larges pour que de la mousse, des fougères et même d’autres arbres y poussent. Des générations de campagnols vivent toute leur vie dans la canopée sans jamais toucher le sol.

L'épinette de San Juan

9.  Les séquoias de Victoria

En déambulant dans la capitale de la Colombie-Britannique, sois à l’affût des séquoias géants, aussi appelés séquoias de Californie. Tu en trouveras un au milieu de l’avenue Pandora, où plusieurs sans-abri trouvent refuge. D’autres projettent leur ombre gigantesque sur la Galerie d’art du Grand Victoria. Tu pourras en voir un autre, planté en 1854, devant une maison de la rue Moss. On pourrait donc dire que c’est encore un bébé malgré ses dimensions démesurées.

Les séquoias de Victoria

10. Le chêne du Kitchener Memorial

Quand on regarde un arbre, on sait rarement quand il a été mis en terre. Cela dit, le chêne pédonculé qui a poussé à côté de l’énorme pierre du Victoria High School fait exception. On sait qu’il a été planté en l’honneur du feld-maréchal Earl Kitchener, décédé pendant la Première Guerre mondiale. Ce n’est pas le plus gros chêne et ce n’est pas une espèce indigène non plus (dans la région, on retrouve plus de chênes de Garry), mais le fait que l’arbre de 101 ans ait été planté par des élèves de l’école endeuillés par la mort de leurs compagnons le rend bien spécial, particulièrement parce qu’il vit toujours alors qu’un rang d’érables plantés la même journée pluvieuse de 1917 n’est plus.

À lire aussi

10 aventures à ne pas manquer au Manitoba cet hiver

Une tonne d’activités t’attendent dans cette étonnante province des Prairies.

17.12.18
...

10 événements gratuits (ou presque) pour célébrer le temps des Fêtes à Toronto

Plonge dans l’esprit de Noël sans dépenser un sou.

17.12.18
...

Les 10 plus beaux marchés de Noël à visiter en Europe

Du vin chaud et des casse-noisettes comme tu n’en as jamais vu.

16.12.18
...