Récits de l'arrière-pays:
L'été à HI Kananaskis Wilderness Hostel

15.04.24

Située au milieu des paysages grandioses du pays de Kananaskis, l'auberge rustique en milieu sauvage HI Kananaskis est un phare pour l'aventure estivale et la tranquillité. Cette destination en pleine nature canadienne, située entre Calgary et Banff, offre un mélange unique de charme rustique et de confort moderne, ce qui en fait un havre de paix pour les familles et les adeptes de nature et d'aventure.

Depuis les sentiers de randonnée pittoresques qui mènent à des cascades, jusqu'aux rencontres avec la faune locale, comme les wapitis et les ours, l'auberge incarne l'essence d'une escapade d'été en immersion dans la nature canadienne vierge. Profite de l'explosion de saveur des framboises sauvages réchauffées par les chauds rayons du soleil de l'été. Écoute les cris des corbeaux qui résonnent dans les montagnes. Troque les notifications de ton téléphone contre le crépitement apaisant d'un feu de camp.

C'est ça, le côté sauvage de Kananaskis et connaître sa vraie nature, nous avons rencontré la gérante Millie Booth pour savoir à quoi d'autre s'attendre dans ce paradis boisé cet été.

. . .

Sinead : Kananaskis est un endroit assez spécial. Quelle est l'ambiance de cette auberge de jeunesse en pleine nature ? Décris-moi un peu le décor.

Millie : Kananaskis est à mi-chemin entre Calgary et Banff. On est un peu proche de la ville, mais on est quand même complètement livrés à nous-mêmes au milieu de nulle part. Comme Kananaskis est un village, il y a beaucoup de fournisseurs et de coordonnateurs d'activités à proximité. L'auberge elle-même est complètement isolée au milieu des bois, de sorte que tu peux littéralement partir en randonnée dès la porte d'entrée. Aujourd'hui encore, des gens me demandaient où conduire pour aller sur un sentier. Tu n'as pas besoin de conduire, tu peux partir directement de la porte d'entrée.

S : Cela m'amène bien à ma question sur les activités recommandées. Qu'est-ce que les voyageurs et voyageuses devraient absolument avoir sur leur itinéraire de week-end ?

M : En été, c'est surtout la randonnée. Je pense personnellement que c'est la meilleure chose à faire dans le coin. Depuis l'auberge, nous sommes juste à côté du Ribbon Creek qui est une petite rivière qui coule dans les vallées. Tu la suis à travers les montagnes. C'est une randonnée absolument magnifique - l'une des plus populaires de la région. Elle est magnifique, assez facile en termes d'élévation et bien entretenue. Il y a une série de ponts qui traversent le ruisseau en zigzaguant sur l'eau au fur et à mesure que tu montes. Puis, vers le sommet, tu arrives aux Ribbon Falls. Il s'agit d'une énorme chute d'eau qui s'écrase sur la paroi rocheuse. Au cours de la randonnée, tu te trouves au cœur de la vallée, avec les montagnes qui s'élèvent de part et d'autre.

S : Quelle est ta meilleure recommandation pour un itinéraire de randonnée et pourquoi ?

M : Les chutes Troll. C'est une randonnée assez courte et relativement facile, qui convient donc à tous les âges et à tous les niveaux. Tu peux partir directement de l'auberge et faire un parcours aller-retour d'environ deux heures jusqu'à la chute d'eau. Si tu es un peu plus ambitieux, tu peux faire une randonnée plus longue jusqu'au sommet des chutes. C'est une très bonne randonnée que je recommande à tout le monde parce qu'elle est très belle, que tu peux profiter du soleil et de la nature sauvage, et que lorsque tu arrives, les chutes d'eau sont tout simplement magnifiques. C'est aussi une randonnée populaire, donc si les gens s'inquiètent des ours, de la faune et de la flore, ou s'ils se perdent, il est rassurant de savoir que cette randonnée est bien balisée et qu'elle est fréquemment parcourue. Elle peut être un bon moyen de se réchauffer ou de partir au crépuscule ou de terminer la journée par une balade à vélo.

S : Qu'est-ce que les gens ne savent peut-être pas à propos de cette auberge ?

M : Comme on est assez proche de la ville, on héberge beaucoup de familles. Même s'il s'agit d'une auberge rustique en milieu sauvage, nous sommes très bien équipés. Nous avons l'électricité, le WiFi, l'eau chaude courante et des toilettes intérieures. Nous disposons des installations nécessaires pour que l'expérience soit plus confortable et moins rustique. Une grande partie de notre activité consiste à accueillir des familles et des groupes scolaires. Ils adorent toujours l'impression d'être chez eux, loin de chez eux, avec le salon confortable, la petite cheminée et les grandes tables où ils peuvent s'asseoir et prendre des repas en famille.

Je pense que l'une des choses importantes à savoir sur Kananaskis, c'est que nous abritons beaucoup de grizzlis. La région est connue pour être une zone de prédilection pour les grizzlis. Les résidents du coin en sont conscients et connaissent les règlements. Ensuite, il y a les voyageurs qui font un road trip et qui veulent voir un grizzli. Si tu conduis ou fais beaucoup de randonnées dans le coin, tu en verras forcément au moins un.

S : Tout à fait ! À propos des animaux, quels sont les autres animaux sauvages qui vivent dans les environs ? Des ours, des orignaux, des wapitis ?

M : À part les souris, ce sont les principaux animaux que nous voyons. Nous avons certainement des wapitis, des ours et aussi des cerfs qui viennent sur le terrain de l'auberge. Il y a tellement d'espèces d'oiseaux différentes et c'est magnifique de les observer. L'autre jour, j'étais dans le village de Kananaskis, et mon ami et moi avons observé cet énorme corbeau qui imitait tous les autres bruits d'oiseaux qu'il pouvait entendre. C'était vraiment fascinant.

S : Quand tu penses à tous tes jours passés à Kananaskis, quel est le souvenir particulier qui ressort ?

M : En juillet dernier, je suis restée ici pendant une semaine. C'était pour mon anniversaire et je suis venue seule pour fêter ça. Quelques filles à l'auberge ont découvert que c'était mon anniversaire et elles sont allées chercher un gâteau au village. Pendant l'été, il y a des framboisiers et des fraisiers sauvages tout le long du Ribbon Creek Trail. Nous sommes donc allés cueillir des framboises et des fleurs sauvages sur le sentier et nous les avons utilisées pour décorer le gâteau. C'était une expérience vraiment, vraiment merveilleuse.

S : J'avais totalement oublié le goût des framboises sauvages en été ! C'est l'exemple parfait d'une expérience que l'on ne peut vraiment vivre que là-bas, n'est-ce pas?

M : Oui, c'est vraiment le cas. C'est tellement unique et magique de savoir qu'elles ont poussé toutes seules dans la nature. Et puis nous sommes là, et nous pouvons chercher de la nourriture. J'étais venue pour rester seule, mais la nature rassemble vraiment les gens. La communauté est vraiment un argument de vente de cette auberge.

Pexels lisa bourgeault 11521774

S : Parle-moi d'une journée typique et de ce à quoi ressemble le mode de vie en milieu sauvage pour toi.

M : Je prends mon temps le matin. Je dors avec les rideaux ouverts car il y a si peu de gens dans la région. C'est tellement paisible de laisser entrer la lumière naturelle du soleil qui se lève sur les montagnes. Le matin, je m'occupe de l'entretien ménager et je demande aux clients ce qu'ils ont prévu pour la journée. L'un des moments préférés de ma matinée est de sortir les poubelles pour les déposer dans la benne au bout de la route. C'est juste ce genre de petites choses où c'est une tâche tellement banale, mais je suis dans un endroit si étonnant et si beau. Le soleil se lève et projette sa lumière sur les montagnes devant moi. C'est une telle juxtaposition de tâches banales et d'un environnement magnifique. Une fois que j'ai terminé le travail du matin, j'ai la journée pour moi, pour faire de la randonnée ou profiter des environs. Je suis un peu musicienne et écrivaine, alors je joue de la guitare, du piano et de l'accordéon. Comme les gens sont sortis de l'auberge pour la journée, je n'ai pas à m'inquiéter si je chante trop fort ou si l'accordéon est trop bruyant.

S : Te sens-tu plus créative dans ce contexte ?

M : Oui. Depuis que je suis dans les montagnes, il y a un flux de créativité. Il y a tellement d'histoire et de beauté dans les montagnes. Savoir qu'elles sont là depuis des centaines de millions d'années te fait te sentir petit en comparaison, mais aussi tellement important d'être ici pour en faire l'expérience.

S : Je peux comprendre cela. Je me sens chanceuse de vivre dans les montagnes et de voir ce genre de vues. C'est presque trop beau pour être vrai.

M : C'est une expérience qui rend humble. J'ai une gratitude infinie pour avoir pu en faire l'expérience et accepter le fait que je vis ici. J'ai une chance inouïe de pouvoir vivre et travailler ici et d'aider les autres à trouver cette joie dans les montagnes.

S : Quand on voyage, on laisse aussi certaines choses derrière soi. À HI Kananaskis, quelle est la chose dont tu te détaches le plus ?

M : Je pense qu'il est très important de prendre cette distance avec la technologie. C'est quelque chose que j'encourage. Nous avons le WiFi, mais seulement pendant des heures limitées de la journée. Nous essayons d'éloigner les gens de leur téléphone et de leur rappeler de sortir et de regarder le ciel. En général, les groupes scolaires exigent que les enfants n'apportent aucune technologie avec eux, ce qui, à mon avis, est très important. Il est très important d'apprendre à poser le téléphone et à lâcher prise.

S : Mis à part la nature sauvage, qu'est-ce qu'on peut faire pour se détendre là-bas ?

M : Dans le village, il y a le Kananaskis Nordic Spa. C'est un endroit très prisé par les gens qui sont ici depuis longtemps ou qui veulent simplement s'éloigner de la ville. Tu peux rester au spa toute la journée et faire une rotation de saunas chauds et de plongeons froids, puis revenir à l'auberge le soir pour un petit feu et des jeux de société.

Ce qui est bien à Kananaskis, c'est qu'on a le mélange parfait entre l'auberge en pleine nature et les randonnées, mais on a aussi accès à tout ce qui se passe dans le village. Et on est proche de Canmore, qui est une très belle ville.

S : Tu me donnes vraiment envie de passer l'été à Kananaskis. Je suis sûre que certains voyageurs sont plus portés sur les activités de plein air que d'autres. Qu'est-ce que je pourrais faire si je n'étais pas un randonneur ou un grimpeur passionné ?

M : Va faire un tour en voiture ! Tu peux descendre jusqu'à l'autoroute 40 et remonter par la route 742 qui contourne le côté ouest de cette chaîne de montagnes. Profite de tout cela, fais-en un road trip et mets ta playlist à fond. Je dis toujours à mes invités que c'est leur maison loin de chez eux. Il s'agit de se sentir bien, à l'aise et de prendre son temps. Tu ne dois pas précipiter l'expérience. Il y a tellement d'émotions associées au fait de venir dans un endroit comme celui-ci. Personnellement, je suis tellement amoureuse de cette région. J'espère que tout le monde aura l'occasion de la visiter. Ça vaut vraiment la peine !

Un autre endroit de choix est le lac Upper Kananaskis. Il se trouve à 40 minutes en voiture de l'auberge. En soi, c'est une excellente façon de passer la journée. La route à travers la vallée est spectaculaire ! À chaque coin de rue, il y a une nouvelle montagne et un nouveau site à admirer.

S : J'imagine la lumière du soleil sur les montagnes, les lacs glaciaires et de jolies rivières turquoises...

M : Oui, c'est exactement ça ! Et des montagnes avec des glaciers au sommet, même en été.

S : Maintenant qu'on s'est emballées à propos de Kananaskis, qu'est-ce que tu vas faire pour le reste de ta journée ?

M : Eh bien, maintenant que j'ai parlé des chutes de Troll, je pense que je vais sortir et y aller.

S : Vas-y ! Tu as peint cette image mentale et elle semble d'une beauté envoûtante. Amuse-toi bien !

. . .

HI possède onze auberges de jeunesse rustiques nichées dans les montagnes Rocheuses en Alberta - chacune avec son charme unique et parfaitement positionnée pour faciliter l'accès aux aventures en plein air.

En savoir plus

À lire aussi

L'auberge HI Québec dévoile un tout nouveau look

En vrai, ça mérite de se vanter un peu.

04.06.24
...

Comment se préparer à l'été comme un.e Canadien.ne en manque de soleil

Techniquement, c'est pas encore l'été, mais on va faire semblant.

21.05.24
...

Voyageuse queer et féminine: un récit honnête de l'impact de mon identité en voyage

À cause des voyages, je réfléchis plus profondément maintenant aux choses qu'on doit faire pour rester en sécurité en tant que personnes queer.
21.05.24
...