Guide du voyageur sur les compensations carbone

01.10.21

Si tu n'es pas conscient de la crise climatique, c'est que tu vis certainement dans le fin fond d'une caverne. Si tu es comme la plupart des Milléniaux ou de la Génération Z, il y a de grandes chances que la crise climatique te préoccupe constamment, lorsque tu es chez toi, au travail ou en voyage. Un élément particulièrement important à considérer pour tout voyageur, est définitivement la pollution massive provoquée par les déplacements en avion. Un simple vol de Vancouver à Halifax génère environ 1,44 tonnes de CO2 par passager. Et des vols plus longs génèrent encore plus de pollution.

Sur la scène mondiale, des activistes comme Greta Thunberg ont renoncé aux voyages en avion et optent de sillonner le monde en bateau ou en train. Mais, si tu n'as pas deux semaines devant toi pour traverser l'Atlantique et si prendre un train Paris-Berlin pour la fin de semaine n'est pas un objectif facilement atteignable, alors les vols commerciaux sont un mal nécessaire si tu souhaites découvrir le monde.

Quelles sont donc les options pour un backpacker? Les compensations carbone en sont une.

Mais, qu'est-ce que la compensation carbone?

Les compensations carbone sont des crédits qui peuvent être achetés pour "compenser" la pollution qu'une personne ou qu'une entreprise génère dans l'atmosphère, en soutenant des initiatives durables. Par exemple : quand on voyage en avion, l'avion brûle du carburant, qui lui émet du dioxyde de carbone dans l'atmosphère (c'est à dire des émissions de gaz à effet de serre). Ces émissions sont hautement nuisibles à l'atmosphère et au climat de notre planète. Les compensations carbone sont donc des crédits que l'on peut acheter, et qui ensuite servent à financer des projets de réduction des émissions de carbone. L'idée, c'est qu'en contribuant au développement de ces projets, tu compenses les émissions générées par ton déplacement en avion, ce qui résulte en une neutralité carbone.

Les initiatives que tu peux soutenir via des crédits carbone sont généralement des projets environnementaux de tierces parties, tels que la reforestation (les arbres absorbent le dioxyde de carbone) ou les projets de développement d'énergies renouvelables (des parcs éoliens ou des parcs solaires - qui réduisent nos besoins en sources d'énergies polluantes), parmi un tas d'autres projets de réduction des émissions de carbone.

Tu as aussi probablement entendu parler des compensations carbone dans le monde corporatif. De grandes organisations, des gouvernements ainsi que des entreprises achètent des crédits carbone pour compenser la quantité de pollution qu'ils génèrent.

Les compensations carbone sont donc des crédits que l'on peut acheter, et qui ensuite servent à financer des projets de réduction des émissions de carbone.

Au début des années 2000, Maple Leaf Foods avait fait la une des journaux, en tant que plus grande compagnie canadienne a avoir atteint la carboneutralité - un objectif atteint via l'achat de crédits carbone. Le site de Maple Leaf liste d'ailleurs les projets que l'entreprise soutient, incluant le parc Éolien de St.Louis au Manitoba, un projet de compostage à Hamilton en Ontario, ainsi que le projet Darkwoods Forest Carbon, en Colombie-Britannique.

Ces crédits peuvent aussi être achetés par des individus. Au cours des dernières années, une multitude de sites internet et d'organismes à but non lucratif ont vu le jour pour venir en aide aux personnes se sentant coupables de leurs habitudes non-durables. Dans un premier temps, ces organismes permettent de calculer les émissions carbone qu'une personne génère, à l'aide d'éléments tels que son utilisation de l'électricité, ses déplacements en voiture, la nourriture qu'elle consomme, et ensuite lui permet d'acheter des crédits carbone pour compenser ses émissions de gaz à effet de serre.

Les compensations peuvent aussi être appliquées aux voyages en avion. Pour une fraction du prix du billet, les voyageurs peuvent acheter des crédits carbone d'un grand nombre d'entreprises. Au lieu de ne pas produire de CO2 en premier lieu - en renonçant totalement aux voyages en avion - l'achat de compensations permet de soutenir des projets qui viennent en aide à l'environnement.

Donc, si tu prévois prendre l'avion pour aller en Europe, ce qui génère 3 tonnes de CO2, tu peux également choisir de soutenir un projet de reforestation au Bangladesh, pour compenser l'impact négatif de ton vol sur la planète.

Ça semble simple, hein ? Eh bien, malgré tous les avantages de la compensation des émissions de carbone, il existe quelques critiques.

Planting Trees

Les compensations carbone aident-elles vraiment?

Depuis le début des années 2000, l'utilisation des compensations carbone a été contestée. Luttent-elles vraiment contre les changements climatiques? Comment savoir quels projets sont les bons? Est-ce simplement une façon rapide d'acheter notre culpabilité à propos de nos déplacements en avion? La responsabilité est-elle mise sur les individus plutôt que d'exiger des changements radicaux de la part des grandes multinationales?

En fin de compte, il est préférable d'empêcher le carbone de pénétrer dans l'atmosphère que de le neutraliser par des mesures compensatoires telles que les crédits carbone. Mais beaucoup d'entre nous veulent voyager, conduire des voitures ou encore profiter de nos appareils rechargeables. Et puis, les voyages présentent aussi de nombreux avantages.

Est-ce normal que ça relève de ta responsabilité en tant qu'individu ? Les entreprises émettent bien plus de gaz à effet de serre par an que ton vol aller-retour vers l'Australie. Pourquoi ne leur en faisons-nous pas porter la responsabilité plus directement ? Certains pensent que tout n'est pas noir ou blanc. Les entreprises, les industries et les gouvernements devraient en faire davantage pour ralentir le changement climatique, mais le fait qu'ils ne fassent pas leur part ne doit pas nous empêcher, à nous, en tant qu'individus, de faire ce que nous pouvons pour aider. Chaque petit geste compte.

En fin de compte, certaines de ces critiques sont des questions morales avec lesquelles tu devras débattre avec toi-même, tandis que d'autres sont des considérations pratiques auxquelles tu peux répondre avec un peu de recherches.

Par exemple, le financement de la plantation d'arbres par le biais de compensations carbone a été critiqué pour avoir donné naissance à des forêts de monoculture, qui ne sont pas durables et qui ont introduit des espèces envahissantes. Par contre, au fil des dernières années, la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et d'autres groupes ont mis au point des programmes d'accréditation et de certification pour "classer" les nombreux projets de compensation des émissions de carbone existants.

Si tu te demandes par où commencer, la norme Gold Standard est considérée comme la norme de certification la plus élevée au Canada et dans le monde. Parmi les autres, on peut nommer le CSA Standard, le Clean Development Mechanism, Verified Carbon Standard, le Climate Action Reserve registry et plus encore.

Même s'il n'y a pas de réponse catégorique quant à l'impact réel des compensations de carbone sur le changement climatique, tu peux être assuré qu'elles constituent un bon moyen de contribuer de manière significative à des projets durables.

Wind Tubines

Les compensations carbones, en vaut-elles la peine?

Le prix des compensations est fixé en fonction du poids, généralement entre 20 et 25 dollars par tonne. Ça représente moins de 20 dollars pour un vol court, mais peut dépasser les 100 dollars pour un vol entre le Canada et l'Australie, par exemple.

Si tu as déjà un budget limité, ce coût additionnel peut être difficile à absorber. Si tu n'es pas en mesure de compenser le coût total d'un vol, tu peux envisager de faire un petit don à un organisme de bienfaisance écologique près de chez toi ou à destination.

Mais si tu n'as pas du tout les moyens de compenser le coût de ton vol, ne t'inquiète pas. Calculer le coût des compensations carbone pour ton voyage est aussi un bon moyen de chiffrer l'impact environnemental de tes déplacements, même si tu n'en achètes pas. Le simple fait de prendre en compte les émissions de carbone générées par ton prochain vol peut t'inciter à réfléchir à la manière de compenser ou de réduire ton empreinte écologique par d'autres moyens, lors de ton prochain voyage ou bien dans ta vie quotidienne.

Ce n'est qu'une partie du chemin à parcourir pour devenir un voyageur conscient. Tu peux également rechercher des moyens d'aider la planète par des actions quotidiennes, comme manger moins de viande, moins prendre ta voiture et réduire tes déchets. Au lieu de faire un voyage en plusieurs étapes à travers l'Asie du Sud-Est, passe plus de temps dans un seul pays. Tu en apprendras davantage sur la culture et tu produiras moins de CO2 en chemin.

Ecosystems

Où est-ce que je peux acheter des crédits carbone?

Les projets varient en taille et en portée dans le monde entier. Certaines grandes compagnies aériennes s'associent à des sociétés de compensation spécifiques. Air Canada propose des compensations via Less.ca, et WestJet passe par CarbonZero. Parmi les autres détaillants canadiens de compensations carbone, citons Offsetters, Arbres Canada et PlanetAir.

Chacun de ces sites permet aux consommateurs de calculer leurs émissions de CO2, que tu souhaites compenser ta consommation annuelle d'électricité, tes déplacements quotidiens ou ta prochaine aventure à l'international.

Ces sites te permettent également de choisir les projets auxquels tu veux consacrer ton argent, qu'il s'agisse d'un projet d'élimination des déchets solides à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, ou de la diversification des écosystèmes dans la région du Niagara, en Ontario. Certains détaillants ont même des projets internationaux, comme l'amélioration des émissions d'une usine de traitement des eaux usées en Thaïlande.

Si tu décides d'acheter des compensations, n'oublie pas qu'il ne s'agit pas d'une solution simple, en une seule étape. On ne peut pas résoudre la dépendance aux combustibles fossiles en plantant des arbres, et nous, en tant qu'individus, ne pouvons pas le faire seuls. Mais tenir compte des émissions carbone que tu génères lors de tes voyages et trouver des moyens de minimiser ton impact sont des étapes importantes pour devenir un meilleur voyageur et un meilleur citoyen du monde.

À lire aussi

Explorer sa propre ville, comme un voyageur

Il y a de fortes chances qu'il y ait encore une tonne de choses à explorer et à apprendre dans ton propre jardin. Voici comment les découvrir ! 

06.10.21
...

Comment profiter au maximum de ton premier voyage à l'étranger depuis la pandémie

Tu es prêt à partir ? Voici quelques trucs pour t'aider à te préparer à ton prochain grand voyage. 

05.10.21
...

Guide du voyageur sur les compensations carbone

Quand ton budget voyage est déjà serré, la compensation carbone en vaut-elle la peine?  

01.10.21
...