Guide d’un amateur de café pour rester caféiné dans une auberge de jeunesse

02.12.19

Quand tu voyages en sac à dos, ton budget est le plus important. C’est lui qui dicte où tu vas, où tu dors et ce que tu peux faire quand tu es sur place. Tu ne sais jamais quand une grosse dépense va survenir, ce qui peut rendre l'idée de dépenser ton argent pour du bon café injustifiable. 

Contrepoint : le café est délicieux. Puis en plus, c’est important de rester caféiné quand tu voyages - après tout tu ne veux pas t’endormir et rater ton train. Généralement, si tu veux économiser sur le café, soit tu prends une infusion de qualité inférieure (ark), soit tu décides de ne pas en boire (ark aussi). Heureusement, il y a quelques façons de profiter d'un bon café tout en restant dans une auberge de jeunesse et d'économiser de l'argent. On te donne nos trucs !

Choisis bien ton auberge

En tant qu'ancien professionnel du café et maintenant écrivain, je base beaucoup de mes plans de voyage sur l'endroit où je peux trouver le meilleur café dans n'importe quelle ville. Ça signifie qu'il faut faire preuve de souplesse, et ce qu'il y a de bien avec les auberges, c'est le choix - tu peux choisir celle qui te convient le mieux, tout en profitant d’un prix bien moins élevé qu'un hôtel. La plupart des destinations de voyage auront au moins quelques options, les grandes villes en auront plusieurs, et cela signifie que tu peux généralement te permettre d'être difficile avec ton choix. 

Tu veux profiter d'un café au lait avant d’explorer ? Trouve une auberge qui a un café sur place - il y en a plus que tu ne le penses (non, sérieusement, il y en a beaucoup). Puis même s’il n’y en a pas sur place, beaucoup d'auberges offrent du café infusé gratuitement pour les hôtes ou d'autres ont une machine à café disponible dans la cuisine, tu peux donc faire ton propre café. Et si tu restes dans une ville, il y a de fortes chances pour qu'il y ait un café sympa à quelques minutes de marche.

Faire un bon café en auberge de jeunesse

Prends le bon équipement

Un vrai connaisseur de café ne va jamais quelque part sans un sac de grains fraîchement torréfiés, toujours à l'affût de la prochaine occasion de brasser. Il ne manque plus que le broyeur et le brasseur. Si ça ne te dérange pas d'ajouter quelques kilos supplémentaires à tes bagages, emporte avec toi tout ce dont tu as besoin, comme ça tu es sûr d’avoir ton bon café frais du matin. 

Beaucoup de voyageurs ne jurent que par l'AeroPress, une cafetière à pression avec un piston et un système de filtration qui déverse ton café directement dans ta tasse de voyage ou ton thermos (ils ont même récemment sorti version spécifique au voyage). Fabriqué en plastique et en caoutchouc, léger et incassable, l'AeroPress s'est avéré être un compagnon de voyage polyvalent et fiable pour de nombreuses personnes et il fait du café délicieux.

Un moulin à main est aussi un autre bon investissement pour tout amateur de café en voyage. Moudre ton café juste avant de le préparer est l'un des meilleurs moyens d'assurer une bonne tasse, car les arômes commencent à s'échapper dès que le café est moulu. Tu peux trouver une bonne meuleuse à main pour environ 40 $, et les modèles haut de gamme coûtent jusqu'à des centaines de dollars. En plus, cette façon de préparer le café est respectueuse de l'environnement, sans parler que ça te fait une bonne séance d'entraînement.

Avec un AeroPress ou un moulin à main et des grains de bonne qualité, tu as juste besoin d’eau chaude et tu es près à te faire un délicieux café. Attends-toi à devenir le spécialiste café de l’auberge et devenir très populaire !

Notre guide pour faire du café en auberge de jeunesse

Préparer un bon café d'urgence

Mais si tu n’as pas tout ça à porter de main ? Et si, le pire du pire, l'auberge que tu as choisie n'a même pas de cafetière ? Et bien tant que tu as du café moulu, de l'eau propre et une casserole, tu peux te faire une bonne tasse.

Trade, un service d’abonnement au café, propose une technique qui fonctionne bien lorsque tu n’as pas d’autres options. 

La première étape est de demander à l'auberge pourquoi ils n'ont pas de cafetière et de leur suggérer d'en acheter une pronto. Ensuite, fait bouillir 4 tasses d'eau, retire-la du feu pendant 30 secondes, ajoute 4 cuillères à soupe de café moulu, remue et couvre, règle une minuterie sur 4 minutes et attends (remue encore après 2 minutes). Une fois l’infusion terminée, verse le café en essayant d'éviter les grains moulus. Ce sera un peu moelleux, mais pas plus qu'un café français, je l'espère.

Cependant, il y a un moyen encore plus simple.

Notre guide pour faire du bon café en auberge de jeunesse

Avoir un plan de secours

Si tu n’as pas accès à ton kit de préparation, ou que tu n’as plus de café, ou tout simplement que tu n’as pas envie de prendre dix minutes dans ta journée pour bien te préparer une tasse, il y a une dernière solution. Oui, c'est là qu'intervient le café soluble. Pas Nescafé ou Maxwell House, tu ferais mieux de boire du thé plutôt que de choisir cette option. Non, nous parlons ici de cafés instantanés de qualité, de marques comme Pilot Coffee Roasters ou Voilà (en collaboration avec Lüna) qui prennent un café de haute qualité et le préparent aussi simplement que de faire bouillir de l’eau dans une bouilloire.

Au cours des dernières années, le café instantané de qualité a gagné en popularité et les entreprises se sont taillé une place de plus en plus importante dans ce domaine. Pour seulement quelques dollars, tu peux transporter un petit paquet de recharge pour les moments désespérés où la caféine est nécessaire, mais où le café est rare (tsais quand tu es au sommet d'une montagne par exemple).

Faire du bon café en voyage

Savoir quand se faire une petite folie

C'est le plus important. La vie est courte, et parfois t’as juste besoin d'un bon flat-white. Ça vaut donc la peine de mettre de côté 5 $ en cas d'urgence caféinée. Après tout, la caféine n'est pas égale - cette tasse de café de la station-service, par exemple, peut sembler une aubaine pour un dollar, mais les contreparties en valent-elles la peine ? Le petit trac, la langue brûlée, la graisse vaguement métallique qui reste dans ta gorge pendant les trois prochaines heures.

Il vaut parfois la peine d'économiser ce dollar, de l'ajouter aux 5 $ que tu as mis de côté plus tôt et de vous offrir, à toi et ton ami, un bon café glacé. Et on ne sait jamais - partir à la recherche d’un café local pourrait te mener à la meilleure aventure que tu as eue sur ce voyage.

À lire aussi

Pourquoi septembre est le meilleur mois pour visiter les Rocheuses

Juste quand tu pensais que l’été était terminé.

26.08.20
...

17 choses que tu remarqueras lors de ton prochain roadtrip au Canada

Passe un peu de temps dans une voiture et découvre quelques vérités indéniables sur notre grand pays
24.08.20
...

J'ai voyagé dans les Rocheuses cet été et voici comment cela s'est passé

Un roadtrip dans les Rocheuses étaient exactement le voyage dont j’avais besoin cet été.
18.08.20
...