14 façons de repérer un Canadien à l'étranger 

03.11.21

Les Canadiens repartent à l'étranger ! En août dernier, les Canadiens ont quatre fois plus voyagé à l'international qu'au mois d'août 2020, et les déplacements à l'étranger sont de plus en plus faciles à mesure que les frontières rouvrent et que les pays publient leurs nouvelles exigences d'entrée en matière de vaccination et de tests. Si tu es prêt à faire le grand saut et à reprendre ton voyage là où tu l'avais laissé, il y a de fortes chances que tu croises d''autres Canadiens en cours de route. Voici 14 façons de repérer un Canadien à un kilomètre à la ronde, où que tu sois dans le monde.

Ils portent de l'équipement MEC, Lululemon ou Roots

Nous, fiers Canadiens, ne portons peut-être pas notre cœur sur notre manche, mais nous portons certainement des vêtement de marques locales. Un sac à dos MEC, des vêtements techniques Lululemon ou des cotons ouatés Roots sont autant d'indices immédiats de la présence d'un compatriote canadien aux alentours.

Ils prononcent Toronto de la bonne façon

Même si certains habitants de la côte ouest ne sont pas toujours au courant, la plupart des Canadiens, et surtout les Torontois, sont facilement identifiables par la façon dont ils prononcent le nom de la plus grande ville du Canada. Si tu entends trois syllabes, il s'agit soit d'un Vancouvérois, soit d'un non-Canadien ! La prononciation anglophone correcte commence par le son "Chhh" et non "To" - Chhhorono. Toute trace de T, même s'il y en a deux dans le nom, est un signe évident que tu n'as pas affaire à un local. Certains insisteront qu'on ne devrait pas ignorer le premier T, mais franchement, qui a le temps pour l'un ou l'autre ?

Toronto

Ils portent des shorts même quand les locaux portent des pantalons

Si tu te trouves dans une destination chaude par une journée plus fraîche que d'habitude et que tu aperçois un voyageur portant des shorts alors que les habitants sont emmitouflés jusqu'aux oreilles, il y a de fortes chances qu'il s'agisse d'un facteur en vacances, d'un Canadien ou, très probablement, des deux.

Ils sont les derniers à sortir leur coton ouaté quand il fait frais

Parlant de la longueur débattable des pantalons des Canadiens, ces derniers seront également aussi fort probablement les derniers à enfiler un coton ouaté après le coucher du soleil. Les Australiens en enfileront un dès que la température descendra d'un degré, alors que les Canadiens exerceront leur droit aux bras nus bien après le coucher du soleil.

Ils savent différencier et apprécier les différents types de froid

Tu pourrais penser que les Canadiens ont simplement une plus grande tolérance au froid, mais il ne s'agit pas tant d'une tolérance que d'une palette raffinée pour les différents types de froid. Ceux qui viennent de climats plus chauds pensent que tout ce qui est en dessous de 20 degrés Celsius est tout simplement "frette", mais les Canadiens sont prompts à démontrer leur appréciation de la distinction entre un froid humide et un froid sec. Un froid de printemps et un froid d'automne. Un froid matinal et un froid d'après-midi. Les différents types de froid exigent une approche différente en matière de garde-robe et de planification des activités. Un froid matinal peut se transformer en un après-midi agréable et tu dois t'y préparer. Un froid de soirée peut être traité soit par des pantalons, soit par une quantité suffisante de bière. Le froid humide de la côte nécessite des couches naturelles complétées par des vêtements imperméables et "respirants", tandis que le froid sec des prairies nécessite simplement toutes les couches, avec une attention particulière pour les extrémités. C'est un art autant qu'une science.

Cold2

Ils s'excusent en permanence

Utiliser le mot "désolé" exclusivement pour s'excuser relève de l'amateurisme. Un vrai Canadien est capable d'utiliser sans effort le mot dans ses nombreuses, nombreuses formes acceptées. Alors que toute personne saine d'esprit s'excusera en accrochant quelqu'un dans la rue, les Canadiens l'utiliseront également simplement lorsqu'on les croise. Il peut également être utilisé à la place de : pardon, bonjour, je suis confus, je suis sur le point de dire quelque chose, toi et moi existons à une intersection unique de l'espace-temps, et ainsi de suite.

Sorry 2

Ils savent exactement quels acteurs et quelles scènes de tournage sont Canadiens

Si tu regardes un film avec un groupe d'étrangers, tu peux faire confiance à tout Canadien présent pour indiquer immédiatement à toutes les personnes présentes dans la salle quels acteurs sont canadiens (même si l'acteur n'a pas vécu au Canada depuis des décennies), quelles scènes ont été tournées dans des lieux canadiens et quel est leur lien personnel avec ledit acteur ou ledit lieu. Ça implique souvent un membre de la famille élargie...

Ils sont toujours déçus que leur collation de 2h du matin ne soit pas une poutine

Partout où tu vas, il y a un casse-croûte par défaut pour les fêtards affamés qui terminent leur soirée. Pour chaque spécialité locale de fin de soirée, certainement grasse et riche en glucides, il y a un Canadien qui aimerait plutôt manger une poutine. Une tourtière de fin de soirée peut faire l'affaire à la rigueur, mais il n'y a vraiment aucune excuse pour l'absence de fromage squish-squish et de sauce à poutine à 2 heures du matin.

Not Good Enough

Ils savent comment faire la file

Peut-être grâce à l'influence anglaise sur la culture canadienne, les Canadiens connaissent bien l'art de faire la file. N'étant pas du genre à faire des suppositions sur qui est ou n'est pas déjà en file, ils s'y engagent généralement en s'excusant auprès de la dernière personne dans la file et en s'assurant que personne d'autre dans les environs n'a l'intention de s'y engager dans un avenir proche. "'Scuse-moi de te déranger, es-tu dans la file ?"

Ils haïssent Justin Bieber, mais vont quand même le défendre

La plupart des Canadiens sont prêts à répondre aux questions d'étrangers bien intentionnés sur l'exportation la plus connue du Canada, Justin Bieber. Oui, oui, il est canadien. Non, nous ne l'avons jamais rencontré. Non, nous ne sommes pas de grands fans. Pourtant, dès que quelqu'un semble dénigrer le prince du Canada ou remet en question sa phase bad boy ou n'importe quelle autre de ses accomplissements, nous sommes là pour le défendre. Non, je ne peux citer aucune de ses chansons, mais il fait partie de la famille, alors ferme-là.

Justin Bieber

Ils ont une influence québécoise même quand ils ne sont pas francophones

Si tu as passé un peu de temps en France ou dans un autre pays francophone en dehors du Québec, tu réaliseras rapidement que la marque québécoise de la langue française possède son propre parfum. Tandis que de nombreux enfants canadiens en dehors du Québec ont appris une quantité suffisante de français à l'école, la plupart d'entre-nous sommes limités aux phrases pratiques à utiliser à l'étranger, mais les locaux identifieront immédiatement la marque spéciale de notre français, grâce à des indices comme "Kess keu séy ton nomb?" ou bien toute utilisation d'un sacre québécois.

Ils ont de la difficulté à utiliser de l'argent qui n'est pas identifié par couleur

Alors que nos voisins du sud aiment se moquer de notre drôle de monnaie colorée, les Australiens s'accordent à dire que c'est un moyen très utile de distinguer les billets de différentes valeurs. Ainsi, lorsque nous nous retrouvons dans un pays où les billets se ressemblent tous, les choses peuvent devenir confuses. Nous pouvons nous sentir très heureux avec un portefeuille plein jusqu'à ce que nous réalisions qu'il s'agit de billets de 1 dollar, et non de 20, ce qui peut entraîner une certaine gêne à la caisse. Désolé.

Giphy

Ils feront référence à une caisse de 6, de 12 ou de 24

En bref, la bière et l'alcool ont leur propre champ lexical au Canada, et si tu fais partie du groupe en charge de l'épicerie pour une soirée à l'auberge, les Canadiens se feront remarquer assez rapidement. S'il manque une caisse de 12 ou une caisse de 24 dans les commissions, c'est que tu as avec toi un Canadien prêt à faire le party.

Ils utilisent le mot "salle de bain"

Si à l'étranger tu entends quelqu'un demander la "salle de bain", c'est que c'est probablement un Canadien. Le mot toilettes est plus utilisé dans d'autres pays francophones. Si tu assistes à une scène où un canadien demande "Elle est où la salle de bain?" et qu'il est reçu avec confusion, aide-le !

À lire aussi

Les meilleurs endroits au Canada pour se mettre dans l'ambiance des fêtes

Besoin de passer en mode festif? Voici nos endroits préférés pour te plonger dans l'esprit des fêtes.  

02.12.21
...

Les meilleures stations de ski au Canada avec des auberges à proximité

Tu n'as pas à casser ta tirelire pour ton prochain voyage de ski. Dirige-toi plutôt vers une station de ski près d'une auberge de jeunesse !

02.12.21
...

Le petit guide controversé des s'mores

Il n'y a pas de mauvaise manière de faire un s'more, juste des bonnes manières ! 

01.12.21
...