Et si on devenait tous citoyens du monde?

17.08.22

Le 4 septembre 2021, j'ai pris un vol direct aller simple de Calgary, Alberta à Paris, France et je n'ai jamais cherché à revenir en arrière.

En chemin, ce qui s'est ensuivi est un mélange de défis de vie intéressants, magnifiques et difficiles (sans parler des processus administratifs particulièrement stressants) mais avant tout, une croissance personnelle. Chaque endroit où tu vis te transforme profondément, laissant son empreinte sur l'histoire de ta vie d'une manière qui ne révèle son sens que rétrospectivement. Mon expérience de déménagement à l'étranger m'a fait réfléchir : À quoi ressemblerait le monde si nous pouvions tous être des citoyens du monde ?

Lorsque tu grandis en appelant de nombreuses communautés différentes chez toi, ton identité devient une collection de visages, de lieux et d'institutions qui constituent les éléments de base de ta vie quotidienne.

J'ai grandi en traversant frontières et territoires. Originaire de Montréal, j'ai passé une grande partie de mon enfance et de mon adolescence à osciller entre les côtes est et ouest du Canada. Au total, j'ai vécu au Québec, en Nouvelle-Écosse, en Ontario et en Alberta. Inutile de dire que je suis très au fait de ce qu'il faut pour se réinstaller dans une nouvelle communauté toutes les quelques années. Je suis déjà préparée à la façon dont de tels déménagements changent l'image que l'on a de soi. Avec le temps, ces expériences m'ont donné une façon variée et complexe de définir le foyer et l'appartenance. Lorsque tu grandis en appelant de nombreuses communautés différentes chez toi, ton identité devient une collection de visages, de lieux et d'institutions qui constituent les éléments de base de ta vie quotidienne. Par inadvertance, ayant passé la majeure partie de ma vie à me déplacer au-delà des frontières provinciales, j'ai appris à être un citoyen du monde - à occuper plusieurs espaces à la fois.

Crosswalk

L'ONU définit la citoyenneté mondiale comme "le terme générique désignant les actions sociales, politiques, environnementales et économiques des individus à l'esprit mondialiste, convaincus qu'ils sont des membres de réseaux multiples, divers, locaux et non locaux, plutôt que des acteurs uniques affectant des sociétés isolées". En d'autres termes, la citoyenneté mondiale - et ses responsabilités - n'est pas liée à un domaine spécifique. Le 11 mars 2020, lorsque l'Organisation mondiale de la Santé a déclaré que COVID-19 était une pandémie, des milliards d'entre nous à travers la planète ont vu en temps réel comment des actions dans une partie du globe peuvent rapidement avoir un impact sur la vie à l'autre bout du monde. Le COVID-19 a mis en évidence le fait qu'en raison de la mondialisation, nous faisons tous partie d'un système environnemental mondial inextricable et compliqué.

Comme beaucoup, ma vie a été changée à jamais par le COVID-19. J'ai passé la première moitié de la pandémie à réorganiser ma vie et mes priorités. J'ai changé de programme de baccalauréat, obtenu mon diplôme, déménagé sur un autre continent à des milliers de kilomètres de tout ce qui m'était familier, changé de trajectoire professionnelle et commencé ma vie dans une grande capitale mondiale.

Tout au long de mon voyage, j'ai compris que la globalité est un état d'esprit. En vivant à Paris, j'ai eu l'occasion de rencontrer et de partager une communauté avec des personnes de tous horizons parlant des langues et venant d'endroits dont je n'avais même jamais entendu parler avant de m'installer à l'étranger. Traverser les frontières a contribué à élargir ma vision du monde, physiquement et émotionnellement. J'ai eu de nombreuses expériences avec les visas, les embassades et les services d'immigration, et j'ai vu de mes propres yeux comment les frontières séparent les familles et les communautés. J'ai créé des liens étroits et forgé des amitiés solides, partageant des rires et des souvenirs profonds avec des personnes que je n'aurais jamais rencontrées dans mes contextes précédents. De plus, depuis que je me suis établie à Paris, j'ai eu l'occasion de voyager dans le nord de la France, à Vienne et au Maroc, avec l'espoir de rayer d'autres villes internationales de ma liste de choses à faire dans les prochaines années.

Lights

Déménager à l'étranger a approfondi ma compréhension de l'importance des voyages. Les voyages restent une partie essentielle de l'expérience humaine car ils améliorent notre capacité à nous connecter à nous-mêmes et à comprendre les autres à un niveau plus profond. En conséquence, nous devenons plus empathiques et créons un changement social important en défendant des problèmes qui se produisent au-delà de nos frontières physiques.

Une conscience mondiale est fondamentale pour créer un avenir créatif incluant chaque citoyen de la planète.

En nous sensibilisant à des cultures différentes de la nôtre, nous sommes mieux équipés pour nous attaquer aux problèmes mondiaux, comme le soulignent les 17 Objectifs de développement durable de l'ONU, afin de construire un monde meilleur. En retour, nous élargissons notre imaginaire sur ce qui est possible de faire pour résoudre les problèmes clés liés au climat, à la pauvreté, à la santé, au genre et à l'éducation. Une conscience mondiale est fondamentale pour créer un avenir créatif incluant chaque citoyen de la planète. La promotion de la citoyenneté mondiale permet aux individus de former une toile qui relie les problèmes sociaux individuels à des systèmes plus vastes où nous sommes inspirés pour prendre des responsabilités et agir au profit de toutes les sociétés, et pas seulement de la nôtre.

Le 21 septembre, le monde célèbre la Journée mondiale de la paix pour encourager les efforts de toute l'humanité à donner la priorité à la paix mondiale. Voyager mène à une sorte de narration qui a le pouvoir de combler les fossés géographiques, linguistiques et culturels, ce qui correspond à l'essence même d'un citoyen du monde. Le parcours pour devenir un citoyen du monde favorise un état d'esprit global où le chez-soi dépasse les limites géographiques pour devenir un lieu que nous construisons en nous-mêmes. Ces valeurs peuvent être portées au-delà de toute frontière.

À lire aussi

10 façons d'économiser de l'argent lors de ton voyage de ski au Canada

...Parce que rider ces pistes toutes fraîches et poudreuses peut coûter très cher !
18.11.22
...

Ce qui se passe vraiment dans les cuisines d'auberges de jeunesse

Les cuisines des auberges ne servent pas seulement à cuisiner, elles offrent aussi une atmosphère unique de connexion et de camaraderie.
14.11.22
...

7 façons de se faire des amis locaux dans une station de ski

La seule chose qui soit meilleure que de dévaler les pistes poudreuses, c'est de le faire avec des amis.
09.11.22
...