Ces chansons qui voyagent avec nous

02.03.21

Si tu joues ne serait-ce que les premières secondes de Use Somebody de Kings of Leon, je suis immédiatement transportée dans un bar d'une auberge à Broome, en Australie, et ça me donne même parfois les larmes aux yeux. La musique a un lien étrange avec nos souvenirs les plus profonds, alors quand tu associes une chanson ou deux à ces moments décisifs de liberté et de découverte, tu graves au fond de toi quelque chose qui te reviendra en tête dans les moments les plus étranges et les plus banals, et ce, pendant des années.

Je ne suis pas une fan de Kings of Leon. Je ne connais pas leur musique, je ne les ai jamais vus en concert ou acheté leurs albums, mais cette chanson est apparemment très importante dans ma vie. Elle était populaire en Australie lorsque j'y ai passé deux mois, et elle m’a accompagnée partout où je me rendais : musique de fond dans les bars des auberges, à la radio dans les bureaux de location de voitures, en jouant depuis les voitures qui passaient devant moi pendant que j'explorais. Elle m'accompagne encore aujourd’hui, même si je ne suis plus en voyage.

Lorsque j'ai quitté l'Australie, d'autres chansons se sont glissées dans ma vie et ont élargi la bande sonore de mes voyages. Peu de temps après ce voyage, j'ai fait une playlist de toutes les chansons qui m'ont ramenée aux endroits où je suis allé. Kings of Leon partage la scène avec The Who (rues piétonnes de Stuttgart), The National (routes poussiéreuses d'Afrique orientale), Lady Gaga (port de Sydney la nuit), Sigur Ros (jours d'été ensoleillés à Stockholm) et quelque chose appelé Global Deejays feat. Rozella ? Ça ne fait pas beaucoup de sens comme playlist, mais toutes ces chansons rôdent dans mes souvenirs les plus précieux.

Hunter Valley Gardens,  Australia

Si j'avais entendu ces chansons chez moi, dans ma vie de tous les jours, je ne les aurais probablement pas ajoutées. Enfin, peut-être que oui, peut-être que non. Bien sûr, il y a de la science derrière tout ça ! Il est bien connu que la musique n'éclaire pas seulement les parties de notre cerveau qui facilitent la mémoire, mais qu'elle libère aussi de la dopamine. Lorsque nous enregistrons nos souvenirs de voyage - où nous sommes allés, qui nous avons rencontré, ce que nous avons vu, comment nous nous sommes sentis - notre cerveau est prompt à enregistrer également la bande sonore qui accompagnait ces moments. Lorsque nous entendons ces chansons à nouveau, elles agissent comme un algorithme parfaitement réglé qui plonge directement dans les souvenirs et les sentiments qui les accompagnaient et les fait remonter à la surface.

C'est cette vague de sentiments que la musique est particulièrement douée pour faire remonter à la surface. Les scientifiques ne savent pas vraiment pourquoi la musique a tendance à mieux se rappeler de ces souvenirs vifs et émotionnels que les photos, mais la théorie est que les photos sont plus étroitement liées à des souvenirs explicites - où tu étais, avec qui tu étais, ce que tu faisais. La musique, en revanche, est vraiment liée à nos souvenirs implicites - les sentiments et les émotions qui entourent des expériences: des nuits  dans un bar d'auberge à Broome, des rencontres, du plaisir, des aventures. Cette composante de la mémoire implicite pourrait expliquer pourquoi nous constatons les effets puissants de la musique sur les personnes souffrant de pertes de mémoire, soit à la suite d'une blessure, soit de troubles liés à l'âge comme la démence.

En plus de savoir où et comment la musique s'installe dans notre tête, notre cerveau est également en surmultiplication de la mémoire à l'adolescence et dans la vingtaine. Notre cerveau est en fait plus enclin à coder les souvenirs solidement pendant ces années de formation, qui se trouvent être aussi des années populaires pour sortir et voir le monde (tout en écoutant beaucoup de musique). Tu comprends maintenant pourquoi les chansons de voyage sont si profondément ancrées ? Des études ont montré que certains de nos souvenirs les plus forts associés à la musique proviennent de cette phase de notre vie.

Travel Songs Listen

Lorsque tu es au milieu de ces grands événements de ta vie et que tu enregistres tous les détails dans ton cerveau, la musique qui joue à ce moment-là est probablement enregistrée aussi, et en raison de la façon dont notre cerveau réagit à la musique, ces souvenirs sont particulièrement récupérables lorsque ces rythmes spécifiques se frayent un chemin dans notre tête en cours de route. Lorsque tout ça se produit, ton cerveau s'éclaire beaucoup plus que lorsque tu écoutes de la musique qui n'est pas associée à des souvenirs aussi importants. Ajoute à ça une dose de dopamine et tu te sentiras très bien (ou triste, si le souvenir est négatif). C'est ce que nous appelons la nostalgie.

La nostalgie, comme tu l’as peut-être découvert, peut être utilisée pour le bien et le mal. Une chanson a autant de chances de déclencher un tsunami de sentiments positifs sur des souvenirs de voyage que de rappeler les ravages d'une rupture soudaine. Certaines études ont montré que nous avons tendance à ressentir plus souvent l'amertume de la nostalgie lorsque nous ne sommes pas satisfaits de notre vie dans le présent. Ainsi, alors que notre cerveau nous transmet des sentiments positifs sur les souvenirs associés aux chansons que nous entendons, il peut rapidement les transformer en sentiments moins agréables lorsque nous réalisons que ces souvenirs sont à jamais enfermés dans le passé.

Ainsi, selon l'étape à laquelle tu te trouves dans ta vie lorsqu'une chanson spéciale te ramène dans le passé (par exemple, un an après le début d'une pandémie qui a empêché le voyage), tu peux être confronté à des sentiments mitigés lorsque tu entends ta chanson de voyage. C'est un peu comme le mal du pays pour tout ce qui n'est pas chez soi. Tant que nous pouvons laisser le passé dans le passé, ces chansons de voyage peuvent rester le hit de dopamine nécessaire, un rappel de bien-être, non seulement d'où nous sommes allés et de qui nous avons rencontré et ce que nous avons fait, mais aussi de la façon dont nous nous sommes sentis. Heureusement, les playlist nostalgiques ont un espace illimité, et bientôt nous pourrons retourner partout autour du monde pour les remplir.

À lire aussi

Les couleurs : plus belles au Québec ou en Ontario ?

La réponse à un débat déchirant - quelle province a les meilleurs rouges, jaunes et oranges ? 

07.09.21
...

Ce qu'une amitié inattendue avec un couple âgé m'a appris sur le voyage

La sagesse infinie de deux personnes qui se décrivent comme "anciens", qui ont vécu mille et une choses et qui n'ont pas l'intention de s'arrêter.  

06.09.21
...

8 choses que tu as apprises pendant la pandémie qui t'aideront pour tes prochains voyages

Au courant des deux dernières années, tu seras devenu un meilleur voyageur!  

01.09.21
...