Pourquoi septembre est le meilleur mois pour visiter les Rocheuses

26.08.20

J'adore mon coin de pays. Quand celui-ci comprend les montagnes autour de Lake Louise, c'est difficile de faire autrement. La région de Lake Louise permet de faire certaines des randonnées les plus spectaculaires et les plus impressionnantes du monde. Sans exagération… dans le monde entier. Les endroits où tu peux aller, les paysages que tu peux voir - tout ça à quelques heures de marche de ta voiture - sont stupéfiants. Bien sûr, tu as sûrement entendu des amis chialer sur les foules, et c'est vrai : les rives du lac Louise et du lac Moraine en juillet ou août sont extrêmement achalandées. Toutefois, ceci n'est qu'une des raisons pour lesquelles septembre est le meilleur mois de l'année pour visiter les Rocheuses.

Le mois de septembre est à la randonnée ce qu'avril est au ski. Après la Fête du travail, la plupart des gens retournent à leur train-train quotidien. Les enfants sont de retour à l'école (ou à la maison-école cette année), le travail reprend en ville et les journées de randonnées sont terminées pour une autre année. Mais pas pour tous. Les jours de septembre sont frais et lumineux. Le matin apporte souvent une légère couche de gel et les mélèzes revêtent leur manteau doré. Oh oui, et il n'y a pas de foule. Les randonneurs, les vrais, ont le terrain de jeu pour eux.

Fall Hiking Vista

Il y a tant montagnes à visiter, de spots secrets à trouver et de sentiers cachés à explorer ; tu pourrais faire de la randonnée tous les jours sans passer deux fois par le même chemin. Mais, si je ne pouvais faire qu'une seule randonnée d'automne, ce serait celle de la Larch Valley jusqu’au Sentinel Pass. Ce n'est pas un secret pour quiconque connaît la région. C'est simplement la randonnée d'une demi-journée ou d'une journée entière la plus impressionnante de la région. Certes, en été, l'expérience peut être est souvent mitigée lorsqu’on est obligé de partager la vue avec une cinquantaine d’amis (pas nécessairement toutes tes bests). À l'automne, ce n'est tout simplement pas le cas.

Si tu as la chance d'être dans le coin, la randonnée commence sur les rives du lac Moraine (lieu de rêve pour prendre des photos et faire plaisir à tes amis sur Instagram). Le sentier serpente à travers la forêt subalpine pendant une heure environ. Cela peut sembler intimidant pour certains, mais le trajet est interrompu par des vues saisissantes du lac de saphir et des montagnes imposantes. La pente du chemin est assez modérée et, avec un rythme adapté à chacun, tout le monde peut faire cette randonnée. 

Lorsque tu atteins le sommet, tu seras accueilli par une vision de rêve : un banc. Au moment où tu passes la courbe, quelque chose d’incroyable se produit. Tu quittes le monde de l'épicéa et du sapin verts pour entrer dans l’univers du mélèze. Ces conifères dorés vous enveloppent soudainement. Nulle part ailleurs dans le parc le changement de couleur n'est aussi soudain et drastique. Lorsqu'il y a un peu de neige, l'effet est encore plus spectaculaire. 

Fall Hiking Larch

Après un autre kilomètre environ, tu arriveras dans la superbe vallée des Dix Pics. Ceux-ci se dresseront au dessus de toi à l'est, alors que le Eiffel Peak, le Sentinel Peak et le Mount Temple complèteront le paysage. Une demi-heure de plus sur un sentier légèrement boisé, en montée progressive, t’amènera aux hautes prairies alpines des lacs Minnestimma. Les fleurs de l'été auront disparu mais de nombreux randonneurs auront quand même envie de recréer la fameuse scène de la Mélodie du Bonheur (quand ils pensent être seuls).

 Devant toi se trouvent les virages peu invitants qui mènent au Sentinel Pass. Ça a l'air bien pire que ce l’est en réalité. En fait, à ce stade, tu auras déjà grimpé beaucoup plus en altitude que ce qui t’attend durant l’ascension finale, et la pente du sentier est à nouveau très facile. La récompense de tes efforts en vaut la peine. Pris en sandwich dans un minuscule col entre Sentinel Peak et Mount Temple, tu auras une vue d'ensemble de la Larch Valley et de la vallée des Dix Pics dans une direction, avec la vallée du Paradis et le Grand Sentinel dans l'autre. 

Si tu restes dans le col suffisamment longtemps, tu pourrais éventuellement être rejoint par quelques autres randonneurs. C'est amusant de revivre notre propre expérience, reflétée dans leur réaction. Dans leurs derniers pas, ils ralentiront, ils regarderont en arrière pour voir d'où ils viennent, puis en avant pour voir la nouvelle vue qui s'étend devant eux. Après une courte pause et un virage à 360 degrés vers le ciel, tu entendras le faible son de leur « Oh... wow ». 

Fall Hiking Trees

5 raisons pourquoi l’automne est la meilleure saison pour visiter les Rocheuses

1. La température est parfaite

Alors que le temps est toujours imprévisible en montagne, l'automne apporte des températures plus fraîches et un ciel plus clair. Tu n’auras pas à suer ta vie en randonnée ou à vélo, et tu n’auras pas non plus à t’inquiéter de la neige ou de la boue qui pourraient compromettre tes plans.

2. Les couleurs sont encore plus belles en personne

L'est du Canada reçoit beaucoup d'amour (bien mérité) pour ses couleurs automnales et, bien qu'il y ait moins d'oranges et de rouges dans les Rocheuses, les mélèzes de la région arborent le jaune avec panache. De plus, les arbustes et les couvre-sols deviennent rouge foncé au fil des saisons, et ne sont accentués que par le bleu profond du ciel et parfois par un léger saupoudrage de neige. Et cela ne dure que pour quelques semaines bien spéciales, généralement en septembre.
`

3. Il n’y a pas de foule

Même si 2020 a été une année bizarre, tu peux supposer sans risque que les parcs des Rocheuses verront moins de visiteurs une fois que l'école reprendra (qu’importe la formule cette année) comme à chaque année. Les vans partent, les places de parking sont à nouveau libre, les sentiers de randonnée restent ouverts et les sommets des montagnes et les prairies commencent à se sentir un peu seuls, mais dans le bon sens du terme.   

4. La faune s’en donne à coeur joie

Les animaux des Rocheuses se mettent au travail à l'automne, ce qui signifie que certains d'entre eux sont parfois plus faciles à repérer. Les wapitis mâles passent les mois de septembre et octobre à courtiser les femelles, et ils ne sont pas silencieux... ni amicaux. Garde tes distances, mais garde tes oreilles ouvertes pour l'appel de leur accouplement. Les ours, quant à eux, se gavent de glucides sur les buffles en prévision de l'hibernation. Avec tant de choses à faire et si peu de temps, c'est le bon moment pour les observer en action (avec respect et précaution).

5. Ce buzz de fin d’été

Il y a vraiment un buzz dans l'air quand les jours commencent à raccourcir. Un sentiment d'urgence s'empare de ceux qui restent, impatients de poursuivre ces aventures estivales encore inachevées avant de dépoussiérer l'équipement d'hiver. Et tu sais que tu ne peux rien remettre à plus tard car ici, personne ne peut prédire quand l'été se terminera réellement ou, peut-être plus précisément, quand l'hiver se pointera le bout. Tu peux faire une randonnée par 20 degrés un jour et pelleter 10 centimètres de neige le lendemain. En septembre, chaque jour est précieux.

Alors, voici mon conseil : vas-y ! Découvre cet endroit dans toute sa splendeur de septembre avant qu'il ne disparaisse pour une autre année. HI Canada possède des auberges dans les Rocheuses, à Banff, Lake Louise et Jasper, ainsi qu'un réseau d'auberges de jeunesse en milieu sauvage tout au long de la promenade des Glaciers. 

À lire aussi

Que se passe-t-il avec nos auberges cet hiver ?

De l'hibernation de certaines auberges à nos offres hivernales, voici ce qu’il se passe cette année.

28.10.20
...

12 comptes Instagram canadiens que tu devrais suivre dès maintenant

De l’inspiration d'ici et d'ailleurs pour te faire rêver jusqu’à temps que tu puisses y aller.

27.10.20
...

Comment sera la saison de ski cette année ?

Certaines choses changeront, mais les joies de la descente sur une piste bien enneigée resteront les mêmes.

25.10.20
...