HI Squamish Adventure Inn : l'histoire de notre toute dernière auberge

11.11.16
par Eleanor

La ville de Squamish est parfaitement nichée entre Whistler et Vancouver, dans la charmante province de la Colombie-Britannique. C’est une petite ville (elle compte environ 20 000 âmes) qui peut facilement être oubliée sur la route épique de Whistler, ville reconnue mondialement. Ceux qui ne connaissent pas l’endroit ignorent sans doute que Squamish n’est rien de moins qu’un paradis pour les aventuriers. 

Exactement, le paradis des aventuriers. La ville s’attribue à juste titre le nom de « capitale canadienne des loisirs en plein air », et ce, pour de bonnes raisons. Il y a même des écriteaux qui l’annoncent en bordure de l’autoroute pour s’assurer que tout le monde le sache. À Squamish, tu as plus de chances de voir quelqu’un passer avec un kiteboard sous le bras ou de l’équipement d’escalade sur le dos qu’avec un laptop ou une mallette dans les mains.

Dans les dernières années, la réputation de Squamish, celle de mecque de l’aventure, a grandi rapidement. Cela dit, la ville ne comptait aucune auberge jusqu’à tout récemment. La capitale canadienne des loisirs en plein air sans auberge? Les Canadiens adorent le plein air! Et les voyageurs viennent des quatre coins du monde pour y goûter! De toute évidence, quelques personnes avaient la même idée derrière la tête, mais Dave Williams a été le premier à la concrétiser.

« À Squamish, tu as plus de chances de voir quelqu’un passer avec un kiteboard sous le bras ou de l’équipement d’escalade sur le dos qu’avec un laptop ou une mallette dans les mains. »

On te présente donc HI Squamish Adventure Inn : la plus récente auberge affiliée de HI Canada qui a ouvert ses portes aux voyageurs en mars 2016.

Quoi de mieux qu’une entrevue avec l’homme de la situation, celui qui a construit l’auberge de ses propres mains, pour la présenter?

Premièrement, Dave, raconte-nous ton histoire. Quel est ton rôle à l’auberge?

Salut! Je m’appelle Dave Williams et je viens de North Vancouver. Je suis l’un des trois propriétaires d’HI Squamish Adventure Inn. Je suis le gestionnaire sur place et c’est moi qui suis le plus impliqué dans le fonctionnement de l’auberge. Je partage le travail avec Chris et Mary, qui vivent à Vancouver. Ils sont surtout chargés de la comptabilité, du site Web et du côté « affaire » de l’auberge. Je suis le courageux chef de tribu de l’auberge.

Où as-tu voyagé? Quel est ton style de voyage préféré?

J’ai fait le tour de l’Amérique du Nord, incluant le Mexique. J’ai aussi visité l’Amérique du Sud, la Nouvelle-Zélande et l’Europe. J’ai voyagé un peu partout, mais je n’ai pas encore passé beaucoup de temps en Asie centrale et en Russie. J’aaaaadore le cyclotourisme! J’ai pédalé à travers plusieurs des endroits où je suis allé. Ça me garde en forme et heureux. Comme je trippe sur la photographie, j’aime beaucoup pouvoir m’arrêter où je veux. En me déplaçant à vélo à travers la Nouvelle-Zélande, j’ai souvent vu des autobus remplis de touristes partir en même temps que moi le matin et je les croisais à des sites populaires le long de la route. J’arrivais toujours à destination avant eux. J’aime aller à mon propre rythme.

Qu’est-ce que tu aimes le plus de l’ajisme et des auberges?

Rencontrer des gens! Vivre de nouvelles expériences… C’est juste tellement facile en auberge et je pense que si elle est bien rodée, ça peut vraiment aider. Il doit y avoir des espaces communs bien pensés pour pouvoir cuisiner et manger en groupe ainsi que des espaces extérieurs branchés, emménagés pour que les gens puissent socialiser. Les bonnes auberges organisent aussi des événements qui encouragent les voyageurs à faire des choses ensemble. À HI Squamish Adventure Inn, on organise régulièrement des activités de groupe comme des soupers potluck, de l’escalade de blocs, des randonnées et des jeux.

Pourquoi as-tu choisi d’ouvrir ton auberge à Squamish?

C’est pas mal évident. À Squamish, tu peux faire toutes les activités de plein air que tu peux imaginer, sauf du surf. J’ai passé la majorité de mon enfance dans les montagnes, à voyager entre Vancouver et Whistler pour voir la famille. Je passais toujours par Squamish. Éventuellement, j’ai décidé d’y emménager et de mettre l’accent sur mon intérêt pour le plein air. J’adore le vélo de montagne, l’escalade et le kiteboard. C’est ce que je préfère.

Quand j’ai déménagé à Squamish, j’ai voulu démarrer une entreprise. Ma première idée était d’ouvrir un nouveau café un peu funky ou un centre d’escalade. Mais quelqu’un d’autre m’a devancé dans les deux cas. Comme mes deux premières idées étaient prises, je me suis mis à penser à ce que je pourrais faire d’autre. Puis, je me suis rendu compte qu’une auberge était la meilleure idée. Squamish n’offrait aucune option d’hébergement à petit prix et il y avait toujours du monde! 

« Ma première idée était d’ouvrir un nouveau café un peu funky ou un centre d’escalade. »

Même si le coin se remplit chaque été, il n’existait pas d’endroit où les gens pouvaient se rencontrer pour socialiser. Je n’aimais pas tant l’idée de l’auberge-bar… Je pensais plus au marché émergent des auberges axées sur l’aventure, surtout dans un endroit aussi propice que Squamish. J’étais vraiment surpris que personne n’ait encore construit d’auberge ici. 

Quand j’ai finalement eu mon prêt hypothécaire, j’ai appris en l’espace d’une journée que pas moins de trois autres personnes travaillaient secrètement sur un projet d’auberge dans la ville. J’ai juste eu la chance d’être le premier à me pointer le bout du nez sans que chacun connaisse le plan des autres. Je n’étais donc pas le seul à avoir eu l’idée.

Quelle est l’histoire derrière le bâtiment de l’auberge?

Il y a environ 13 ans, un gars a construit la bâtisse pour en faire une auberge. Il l’a même construite selon les standards de HI et pensait l’affilier, comme c’est le cas aujourd’hui. Par contre, les choses ne se sont pas passées comme prévu et ça ne s’est pas bien terminé. Squamish était différente à ce moment-là. L’auberge a fermé ses portes après un an ou deux. Elle a été rachetée et a servi de camp pour l’industrie du bois sous le nom d’Inn on the Water. Elle affichait toujours « complet » parce qu’elle était louée à des groupes de travailleurs. Je l’ai finalement achetée en juin l’année dernière et on a ouvert en mars, après plusieurs mois de rénovations. C’était vraiment excitant de pouvoir la rénover moi-même. Une fois fini, je pouvais regarder mon travail et me dire : « On y est arrivé ».

Quel genre d’ambiance règne à HI-Squamish Adventure Inn?

Je ne sais pas si on est chanceux ou si on a la twist, mais l’aspect numéro un ici, c’est que les voyageurs se mêlent vraiment bien. On a construit l’auberge selon notre idée d’un certain type de personne et c’est justement ce genre de personne qu’elle attire. Tout le monde est là pour faire du sport d’aventure, pour aller en randonnée, pour faire du kayak, de l’escalade, etc. Ils sortent en journée, ils reviennent, ils font à souper, ils jasent, ils se lèvent à l’aurore le lendemain matin et recommencent. Ce n’est pas l’auberge typique pour faire la fête. L’ambiance est vraiment relaxe et donne cette impression de chalet douillet, particulièrement dans les espaces communs où tout le monde se rassemble.

Parle-nous de quelques moments mémorables vécus à l’auberge?

Le party d’ouverture était pas mal cool. J’ai invité tous ceux qui m’ont aidé à lancer l’auberge, peu importe comment ils ont contribué. Il y avait entre 60 et 70 personnes. Un de mes bons chums est DJ, on a utilisé les tables pour jouer au beerpong, on a construit un jeu géant de Jenga, certains jouaient de la guitare… Et tout le monde a dormi à l’auberge. Aussi, le simple fait de passer du temps avec les voyageurs qui entrent et qui sortent crée des moments mémorables. C’est le genre de monde avec qui je veux être ami. En tant que propriétaire d’auberge, c’est important de créer un espace où tu voudrais être toi-même. Ça attire le genre de personnes de qui tu veux t’entourer. Je trouve que de rester en auberge fait ressortir le meilleur côté des gens. Ils sont à un point de leur vie où ils voyagent, ils explorent et expérimentent de nouvelles choses, des choses excitantes.


Qu’est-ce que le fait d’être propriétaire et gestionnaire d’auberge t’a appris sur toi?

La plus grosse erreur que j’ai commise était de penser que je pouvais tout faire moi-même. Il m’a fallu dix mois pour rénover. Je sais gérer beaucoup de choses en même temps, mais c’était un peu trop pour moi et j’ai mis du temps à engager assez de gens pour m’aider. C’est l’erreur classique. Je n’étais pas conscient de la quantité de temps et d’énergie que ça prendrait pour construire l’auberge parfaite. Tu as besoin d’une grosse équipe pour bien faire rouler une auberge et lui donner l’atmosphère que tu recherches.


« La plus grosse erreur que j’ai commise était de penser que je pouvais tout faire moi-même. Il m’a fallu dix mois pour rénover. »

Quelle est la chose qu’on peut faire à Squamish contre toutes attentes?

C’est drôle que tu me poses cette question-là. Je me suis rendu compte que beaucoup de gens viennent à Squamish pour une raison particulière. Ils viennent faire de l’escalade, du vélo de montagne, du ski hors-piste, du kiteboard ou quelque chose comme ça. Ils arrivent ici et, coup après coup, ils sont bouche bée de voir qu’ils peuvent faire tous les sports qu’ils veulent sur des sites de niveau mondial. Les gens qui viennent pour une journée ou deux finissent souvent par rester beaucoup plus longtemps. Certains ne veulent plus repartir et restent tout l’été.

Peux-tu nous révéler quelques endroits ou activités secrètes à faire à Squamish?

On réserve ça à nos invités quand ils arrivent!

HI Squamish en photos

À lire aussi

5 façons de profiter au max des couleurs de l'automne

Prêt pour un automne haut en couleur? C'est par ici que ça se passe ! 

19.09.17
...

Sleep for peace : changer le monde un lit à la fois

Quand des jeunes se réunissent à tous les jour sous un même toit, on ne peut que s’arrêter pour apprécier l'impact positif que cela engendrent. Voici ce que nos auberges font pour changer le monde à leur façon. 

18.09.17
...

Les meilleurs grilled cheese à Montréal

Que tu préfères ton grilled cheese nature ou que tu le trempes dans le ketchup, Montréal a le sandwich de tes rêves!

12.09.17
...