Nos 10 règles d’étiquette en dortoir (et en cuisine!)

19.08.16
par Samuël

Voyager en auberge comporte tout plein d’avantages, à commencer par le petit prix et les belles rencontres. Mais vivre avec des inconnus 24h/24 apporte aussi son lot d’irritants. (Je suis frappé d’une malédiction : un ronfleur apparaît toujours dans ma chambre. Pas le choix de l’accepter.) On dit que le diable se cache dans les détails. Si tous les voyageurs pouvaient suivre ces dix principes simples, élaborés au fil de mes voyages, l’harmonie suprême règnerait dans tous les dortoirs du monde !

Istanbul, août 2008

L’auberge d’Istanbul me propose un dortoir de soixante-quatre lits, le Harem, ou une chambre de six. Avec les 35 degrés qui plombent à l’extérieur, quelque chose me disait bien que le Harem n’embaumerait pas le parfum de soixante-quatre concubines délicates et raffinées, loin de là. Dans la petite chambre, donc, je rencontre ce sympathique couple de Vancouver, environ du même âge que moi. Le courant passe instantanément comme il le fait si bien en voyage. Je leur fait visiter la ville, la journée se transforme en soirée puis fatigués, nous rentrons nous coucher.

D’accord, ils vivaient chez leurs parents. D’accord, c’était leur premier voyage ensemble. Mais trois minutes après avoir fermé la lumière, quand les premiers gémissements se font discrètement entendre, personne ne dort. Et un lit superposé, ça grince toujours. Fuyez le Harem, et il viendra à vous!

Règle 1 

L’amour où tu veux, mais pas dans le dortoir. C’est gênant pour tout le monde. (Plusieurs auberges permettent de camper. Le voyageur averti gardera à l’esprit qu’une tente ne coupe pas du son. Mais ça, c’est une autre histoire.)

Reykjavik, mai 2015

Dormir en Islande n’est pas chose facile avec une nuit de moins de deux heures et un sentiment de culpabilité irrationnelle à l’idée d’aller au lit à minuit quand il fait si clair. Mais le sommeil finit toujours par venir…jusqu’à ce que cette co-chambreuse, vers 4 heures du matin, décide de réorganiser l’ensemble de sa valise. Absolument tout était emballé dans des sacs d’épicerie, oui, ceux qui font un vacarme au moindre mouvement.

Demande à un ami de froisser un de ces sacs sur ton oreille le plus longtemps possible. Essayez ensuite de rester amis. Bonne chance. Moi, cette nuit-là, j’ai décidé que j’avais une ennemie pour la vie.

Règle 2 

Toujours faire ses bagages avant de se coucher, ou au pire, après déjeuner. Sinon sache qu’il y aura quelqu’un, quelque part, qui souffre en silence. Toujours.

Règle 3 

Toujours empaqueter dans des sacs refermables de type Ziploc. Ils sont silencieux, et tu peut en retirer l’air pour en faire de touts petits paquets. N’est-ce pas l’intérêt des sacs plastique?

Reykjavik, mai 2015 (bis)

Certaines auberges sont munies de portes très lourdes qui se referment automatiquement dans un claquement assourdissant pour empêcher les intrus de s’infiltrer dans les chambres et tout rafler. Très apprécié.

Ça peut aussi être un ticket pour l’asile, quand un groupe décide de transformer l’étage en terrain de jeu dans une grande symphonie de claquements. Mais quand la fatigue l’emporte, le sommeil finit toujours par venir… vous l’aurez deviné, jusqu’à ce que la dame aux sacs s’en mêle ! Car elle est sortie une bonne vingtaine de fois, entre deux séances de sacs qui bruissent.

Seule conclusion possible : elle allait se brosser les dents, une dent à la fois. Et moi, je n’aurai jamais autant grincé des dents.

Règle 4 

Un doigt et trois secondes de ton temps, c’est tout ce qu’il faut pour empêcher une porte de claquer.

Londres, mai 2009

Le dortoir n’était qu’un mur de lits : trois lits à trois étages. Trop courts pour mon 1,85m. J’hérite du lit du haut, le visage collé sur le néon blanc qui diffuse une ambiance d’hôpital. Avec huit co-chambreurs qui, ma foi, avaient peur du noir? Pas moyen d’avoir une heure de noirceur.

Règle 5 

Ton téléphone éclaire beaucoup. Même sans l’application lampe de poche. S’il suffit pour trouver le trou d’une serrure la nuit, il suffit pour trouver ta brosse à dents dans le fond de ton sac.

Règle 6 

À ton arrivée, prends dix secondes pour poser ta brosse à dents sur l’oreiller. Pour ton bien-être et celui des autres.

Règle 7 

De plus en plus d’auberges installent des lampes individuelles sur les lits, ainsi que d’autres détails pour améliorer ton séjour. Honore ces intentions !

Montréal, hiver 2008

Je travaille de nuit à l’auberge HI Montréal. Aux États-Unis, le Spring Break bat son plein. Les jeunes de moins de 21 ans, comme une volée d’oiseaux migrateurs, sont remontés vers le nord. Le soleil se lève à peine quand une voyageuse furieuse (et matinale!) débarque au comptoir, son panier de nourriture dévalisé. Elle ne s’émeut pas le moindrement, quand je tente de lui expliquer que de nombreux jeunes ne peuvent pas encore gérer trois bières ou un munchies. J’épuise mon répertoire d’excuses et tombe à courts de mots. Elle aussi. Un malaise s’installe. On pourrait le couper au couteau. Il m’est simplement impossible de produire un pain, un paquet de pâtes et un pot de sauce à 5:30 du matin.

Règle 8 

Voler, c’est mal. Surtout la bouffe. D’autant que certains voyageurs subissent la dictature du taux de change. (Jamais vécu ça? Va faire un tour à Londres…)

Mon but n’est pas de t’effrayer des dortoirs, au contraire ! La preuve : impossible d’arriver à dix règles ! Et pour chaque commandement transgressé, il y a une dizaine de rencontres, d’aventures, de discussions, de rires. Alors l’ultime commandement : laisse la timidité chez toi et va à la rencontre de l’autre. Tu auras un tas d’amis avec qui faire cuisine commune ! Mais tous ces gens croisés en chemin avaient bien une chose en commun : aucun sac plastique dans leurs bagages.

À lire aussi

5 façons de profiter au max des couleurs de l'automne

Prêt pour un automne haut en couleur? C'est par ici que ça se passe ! 

19.09.17
...

Sleep for peace : changer le monde un lit à la fois

Quand des jeunes se réunissent à tous les jour sous un même toit, on ne peut que s’arrêter pour apprécier l'impact positif que cela engendrent. Voici ce que nos auberges font pour changer le monde à leur façon. 

18.09.17
...

Les meilleurs grilled cheese à Montréal

Que tu préfères ton grilled cheese nature ou que tu le trempes dans le ketchup, Montréal a le sandwich de tes rêves!

12.09.17
...